Acquisition « emblématique » pour Altixia Commerces et Altixia Valeur

La SCPI commerce et l’OPCI grand public d’Altixia REIM viennent de se positionner sur l’ensemble des commerces du futur écoquartier La Vallée, à Châtenay-Malabry. Une opération estimée à plus de 30 M€…

Son passage dans le giron du groupe Cyrus n’a pas modifié sa stratégie… Altixia REIM, la société de gestion lancée par Sonia Fendler en 2019, vient de procéder à une « acquisition emblématique » en phase avec sa vision de l’évolution de l’immobilier tertiaire. Déclinée au secteur du commerce, elle consiste notamment à se positionner sur des actifs de proximité, situés dans « un environnement agréable et écologiquement exemplaire ».

Positionnée sur l’ensemble des commerces du futur écoquartier La Vallée

L’opération que vient d’annoncer le gestionnaire correspond en tout point à cette description. Deux des véhicules gérés par Altixia REIM, la SCPI Altixia Commerces et l’OPCI Altixia Valeur, se sont en effet positionnés sur l’ensemble des actifs de commerce du futur écoquartier La Vallée, à Châtenay-Malabry. Celui-ci occupe une surface de 20 hectares. Il a vocation à relier le centre-ville à la station du futur tramway T10, dont l’ouverture est programmée pour 2023. L’acquisition, en VEFA, porte au total sur 40 commerces, d’une surface totale de 10 400 m². Une première phase, livrable en 2022, intègre une trentaine de commerces pour une surface de 7 900 m². L’OPCI Altixia Valeur participe pour environ les 2/3, Altixia Commerces pour le 1/3 restant. La seconde phase est livrable en 2024. Au total, l’opération est valorisée à environ 32 M€. Il s’agit donc de la plus importante acquisition menée par Altixia REIM depuis sa création.

Altixia Valeur, meilleure performance des OPCI en 2020

La société de gestion affichait, au 30 juin dernier, un encours sous gestion d’environ 125 M€. Dont 27 M€ pour le seul OPCI Altixia Valeur. Celui-ci n’a toujours pas investi sa poche financière, dont la gestion est déléguée à Edmond de Rothschild AM. Au 30 juillet dernier, son actif net était donc constitué à hauteur de près de 66% par des immeubles physiques. Le solde étant placé en liquidité. Même s’il n’a pu, de ce fait, profiter du rebond des valeurs foncières, sa performance sur les sept premiers mois de l’année s’affiche à 3,28%. Soit bien au-dessus de la moyenne des OPCI, en progression de 2,70% sur la période, selon l’indice IEIF OPCI Grand Public mensuel. Altixia Valeur s’était d’ailleurs déjà positionné à la 1re place des OPCI en termes de performances en 2020. Avec un score de 5,85%. Juste devant Sofidy Pierre Europe (+5,56%[1]) et LF Cerenicimo + (+5,22%).

Collecte soutenue pour l’OPCI d’Altixia REIM

Altixia Valeur connaît en outre une collecte soutenue, tout du moins au regard de sa capitalisation. Cette dernière a doublé au cours du 1er semestre, passant de 12,6 M€ à 26,8 M€. Fin août, l’OPCI avait encore collecté plus de 13 M€ supplémentaires, puisqu’il affichait plus de 40 M€ de capitalisation… Un flux important et, visiblement, récurrent, qui explique pourquoi Altixia Valeur a pu s’engager sur l’opération de Châtenay-Malabry. La SCPI Altixia Commerces, l’autre intervenant, n’avait quant à elle pas brillé l’an dernier. En termes de collecte tout du moins.

Reprise des investissements pour Altixia Commerces

En dépit d’une performance (5,03%) qui la situait aux meilleurs rangs de la catégorie commerce, elle avait vu sa collecte nette divisée par 2. Passant de 21,4 M€ en 2019 à 12,5 M€ en 2020. L’année 2021 s’inscrit sur un rythme révisé à la hausse. Sur les six premiers mois, elle a en effet déjà collecté près de 9 M€. En outre, grâce à une forte progression du taux d’occupation, les acomptes des 1er et 2e trimestres 2021 ont été stabilisés au niveau de celui du 3e trimestre 2020 (2,4 € par part). Si les deux acomptes à suivre sont dans la même épure, la SCPI pourrait donc afficher un rendement d’au moins 4,8% cette année. La SCPI, qui n’avait procédé à aucune acquisition durant le 1er semestre, a aussi repris le rythme de ses investissements.

SCPI Altixia Commerces : une valeur de reconstitution proche du maximum autorisé

Outre l’opération La Vallée, elle vient de se porter acquéreur d’une cellule commerciale – type retail park – d’une superficie de 3 000 m², au nord de Poitiers. Le prix de l’opération : 4,93 M€. Et « un rendement attractif en ligne avec les objectifs de la SCPI », comme l’explique Alexander Breiding, le directeur des investissements d’Altixia REIM. Rendement auquel pourrait venir s’ajouter un bonus en termes de revalorisation. La valeur de reconstitution de la SCPI fin 2020 (208,93€) est en effet désormais proche de la fourchette supérieure autorisée (+10%) par rapport au prix de souscription (200 €)…

Frédéric Tixier


Lire aussi

Altixia REIM passe dans le giron du Groupe Cyrus

Focus sur les SCPI Altixia Cadence XII et Altixia Commerces

Altixia lance son premier OPCI, Altixia Valeur


A propos d’Altixia REIM(i)

Société de gestion, Altixia REIM présidée par Sonia Fendler est composée d’une équipe expérimentée. Cette société, qui gère plus de 120 millions d’euros d’actifs Grand Public, se démarque en proposant des montages réservés aux professionnels ou à une clientèle avertie (OPPCI, clubs deals, SAS…) et des fonds adaptés aux particuliers (SCPI et OPCI). ALTIXIA REIM agit en totale indépendance dans le choix des investissements et dispose d’un savoir-faire en création de valeur rendu accessible aux particuliers.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1] Part A.