Le résidentiel, 79% de la valeur de l’immobilier mondial...

C’est la classe d’actifs dont la valeur a le plus progressé en 2020. + 8%, contre + 5% pour l’ensemble des secteurs immobiliers. Qui, selon Savills, auraient atteint une valeur globale de 326 500 milliards de dollars. Un montant plus élevé que celui de l’ensemble des marchés d’actions et de dettes réunis…

C’est le stock de richesse le plus important au niveau mondial. Selon la dernière étude de Savills[1], la valeur globale de l’immobilier international aurait atteint le niveau record de 326 500 milliards de dollars en 2020. Soit un montant supérieur à celui des marchés actions (109 200 Md$) et de dettes (123 500 Md$) confondus… La valorisation de l’immobilier mondial, en dépit de la crise sanitaire, a progressé l’an dernier. Savills estime sa croissance à +5%. Cette tendance globale masque toutefois d’importantes disparités sectorielles et géographiques.


Le résidentiel, une forte revalorisation tirée par le marché… chinois

C’est le secteur résidentiel qui s’est avéré le plus résilient. Sa valeur a augmenté de 8%. Pour atteindre 258 500 Md$. Mais cette hausse est elle-même tirée par un marché en particulier : le marché chinois. Le pays, qui compte 1,5 milliard d’individus, est désormais à la 1e place mondiale en termes de valorisation de l’immobilier résidentiel, captant 30% de sa valeur. En 2020, celle-ci a encore progressé de 13%. En raison d’une importante hausse des prix provoquée… par l’essor de la promotion immobilière. Un chiffre qu’il convient donc de relativiser aujourd’hui, à l’aune de l’affaire Evergrande. Un promoteur qui, rappelons-le, croûle sous une dette abyssale de 260 milliards d’euros. Et dont le possible défaut de paiement risque de faire éclater ce que l’on considère dorénavant comme une bulle immobilière en Chine…

La valeur de l’immobilier d’entreprise a baissé en 2020

L’immobilier d’entreprise est quant à lui déjà sur un trend récessif. Tout du moins « sur le papier », comme le précise Savills. Sa valeur a baissé de 5% l’an dernier. Pour se positionner à 32 600 Md$. Cette baisse ne résulterait toutefois que de l’attentisme des propriétaires. Qui auraient reporté leurs projets de cessions, précisément pour éviter de subir une décote à la revente. Le conseil en immobilier se montre donc optimiste. Il estime qu’un rebond va intervenir en 2021, dans le sillage de la reprise économique mondiale. Il évalue ce rebond à 5%. Ce qui aurait pour conséquence « d’annuler les baisses de 2020 ». Et de porter l’immobilier commercial à un nouveau record en termes de valorisation, estimée à 34 300 Md$.

L’immobilier, classe d’actifs toujours recherchée par les investisseurs

Savills souligne par ailleurs le renversement de tendance sur les terres agricoles. Si leur valeur est aujourd’hui supérieure à celle de l’immobilier commercial (35 400 Md$), elle a reculé pour la première fois (de 7%) en 2020. Enfin, Savills observe la performance relative de l’immobilier par rapport aux autres classes d’actifs. Ses 5% font pâle figure comparés aux +17% des titres de créances. Aux +20% des marchés actions. Ou aux +29% engrangés par l’or. Mais ce score 2020 n’entame pas la confiance du conseil dans le potentiel de l’immobilier. Il demeure plus que jamais, estime-t-il, comme un actif privilégié par les investisseurs en quête de sécurité et de rendement…

Frédéric Tixier

Lire aussi

L’immobilier d’investissement affiche un rendement de 3,4% sur le 1er semestre 2021

L’immobilier résidentiel poursuit sa percée auprès des institutionnels


A propos de Savills(i)

Conseil international en immobilier coté à la Bourse de Londres, Savills possède un réseau de plus de 600 bureaux et associés et emploie plus de 39 000 employés à travers le monde. Savills propose une large gamme de services (conseil, gestion, transaction, expertise etc.) à ses clients du monde entier. Les employés de Savills associent l’esprit d’entreprise à une connaissance approfondie de leur secteur et proposent un service sur-mesure à leurs clients.

(i) Information extraite d’un document officiel de la société

[1] “The total value of global real estate” – Septembre 2021- Savills.