Ne lâchons pas la proie pour l’ombre !

Les SCPI nous saluent bien ! Leur performance 2007 résonne comme une évidence : ne les enterrons pas trop vite. Une nouvelle fois, elles ont parfaitement rempli leur mission, celle de verser un revenu élevé et régulier sans faire courir de grands risques au capital investi. Certes, très proches de l’immobilier physique, elles n’ont pas la liquidité d’un placement financier pur. Mais ce n’est pas leur vocation. Pour la liquidité, il y a les SIIC. Revenues à des cours d’achat, les foncières offrent à nouveau des rendements intéressants. Alors, la bonne idée pour se constituer une épargne retraite n’est-elle pas de marier les SIIC et les SCPI ? En octobre 2007, lors d’un colloque de l’IEIF, j’avais invité les professionnels de la pierre papier à réfléchir à un produit d’investissement de ce type. Il regrouperait un portefeuille de parts de SCPI de rendement, éventuellement achetées à crédit, et un PEA garni d’actions de SIIC, acquises progressivement par versements réguliers. L’annonce fut accueillie par un silence poli. Une voix, celle d’Eric Cosserat, vint clore le silence en déclarant : « Mais ce produit existe, c’est l’OPCI ». Effectivement, c’est dans cet esprit qu’il a été imaginé. Mais quand arrivera-t-il ? Sur ce point, Jacqueline Faisant, Présidente de BNP Paribas REIM, nous livre un scoop dans l’interview vidéo accordé à Jean-Pierre Gaillard, en exclusivité pour pierrepapier.fr. Les excellents résultats des SCPI, les perspectives prometteuses des SIIC et le scoop sur les OPCI vous attendent sur notre site, que vous êtes de plus en plus nombreux et réguliers à visiter. Merci à tous !

Christian Micheaud