LF Les Grand Palais boucle son premier investissement viticole

La première SCPI viticole lancée par La Française en janvier 2020 a procédé à l’acquisition de sa première parcelle. Située au cœur de la prestigieuse appellation Pomerol, elle est exploitée dans le cadre d’un bail à long terme. Un investissement dans le Médoc devrait suivre prochainement.

Lancée en janvier 2020, LF Les Grand Palais est la première – et toujours l’unique – SCPI exclusivement dédiée à l’investissement viticole. Ses cibles : « différentes propriétés agricoles, détenues de manière directe ou indirecte, louées par bail rural à long terme – 25 ans – à des exploitants », expliquait La Française REM dans son communiqué de lancement.

Une SCPI pour rendre l’investissement viticole plus abordable

LF Les Grands Palais avait aussi pour ambition de rendre l’investissement viticole plus abordable. Les diverses formules existantes, construites autour de fonds fermés, réservaient ce type d’investissement à un cercle restreint d’investisseurs. Constituée sous forme de SCPI, LF Les Grands Palais est quant à elle un fonds ouvert, au ticket d’entrée plus accessible : 10 000 €. Elle reste néanmoins un placement de plus long terme que les autres types de SCPI. Ces dernières ont généralement un horizon de placement de 7 à 15 ans. Celui de LF Les Grands Palais est plutôt de 20 ans. Le temps nécessaire pour réaliser des plus-values sur la revente des domaines. Et doper ainsi, sur longue période, un rendement foncier par essence inférieur à celui des SCPI investies en immobilier d’entreprise ou en immobilier résidentiel.

400 000 € collectés en 2020

Ces contraintes n’ont pas refroidi les investisseurs. Qui, s’ils sont œnophiles, ont en outre pu apprécier l’avantage exclusif dont bénéficient les associés de LF Les Grands Palais. Ces derniers peuvent en effet devenir membres de l’Association des propriétaires de grands crus. Et ainsi acheter, à tarif préférentiel, les différents domaines déjà gérés par La Française Real Estate Managers. Présent sur le secteur depuis plus de 40 ans, le gestionnaire détient en effet plus de 500 hectares de vignes… Il vient d’ailleurs de signer, pour le compte d’un grand institutionnel, l’acquisition de Château du Tertre, un cinquième Grand Cru Classé du Médoc… Depuis son lancement, LF Les Grands Palais a pour sa part déjà séduit 34 investisseurs, détenteurs de près de 150 parts. La capitalisation de la SCPI s’établissait donc, fin 2020, à 1,49 M€.

Un premier investissement sur l’appellation Pomerol

Une somme suffisante pour lui permettre de procéder à son premier investissement, le 29 décembre dernier. Il s’agit d’une parcelle d’environ 35 ares située « sur la prestigieuse appellation Pomerol », précise La Française dans le dernier bulletin d’information de la SCPI. Déjà conduite en agriculture biologique depuis 4 ans, son exploitation a été confiée à un nouveau viticulteur, Romain Rivière, déjà présent sur l’appellation, et lui aussi converti à l’agriculture biologique depuis plusieurs années. Un bail à long terme a été conclu avec ce nouvel exploitant. Le fermage étant réglé annuellement à terme échu, le versement des premières distributions de revenus aux associés de LF Les Grands Palais devrait intervenir « au premier trimestre 2022 », précise La Française.

Une seconde opération en préparation dans le Médoc

Qui ajoute qu’un « second investissement dans une appellation communale du Médoc est en cours de finalisation ». La société de gestion prévoit de se diversifier sur plusieurs régions françaises. Outre Bordeaux, elle inclut dans ses cibles d’implantation la Bourgogne, la vallée du Rhône, ou la région champenoise. En ne ciblant que des appellations reconnues (AOP). Car les plus susceptibles de bénéficier d’une forte valorisation, en raison du phénomène de rareté qui caractérise les grands terroirs viticoles…

Frédéric Tixier


Lire aussi

Le projet de fusion-absorption autour d’Epargne Foncière approuvé par les associés

Marc-Olivier Penin, directeur général de La Française REIM : l’entretien


A propos de La Française(i)

Les changements majeurs liés aux défis environnementaux et sociétaux sont autant d’opportunités de reconsidérer l’avenir. Les nouveaux leviers identifiés constitueront la croissance et la performance financière de demain. C’est dans cet esprit que La Française, groupe de gestion, forge ses convictions d’investissement et conçoit sa mission. Organisé autour de 2 piliers que sont les « actifs financiers » et les « actifs immobiliers », La Française déploie un modèle multi-boutiques auprès d’une clientèle institutionnelle et patrimoniale en France et à l’international. Convaincu des profondes transformations inhérentes à un monde plus digitalisé et connecté, le Groupe a créé une plateforme d’innovation qui vient fédérer les nouvelles activités identifiées comme des business clés pour demain. La Française dispose de 53 milliards d’euros d’actifs en gestion en date du 31/12/2020 et exerce ses activités à Paris, Frankfurt, Hambourg, Londres, Luxembourg, Madrid, Milan, Hong Kong et Séoul.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société