Le projet de fusion-absorption autour d’Epargne Foncière approuvé par les associés

La Française REM avait annoncé en novembre dernier le projet de fusion-absorption des SCPI Eurofoncière 2, Multimmobilier 2 et Pierre Privilège par la SCPI Epargne Foncière. Les associés des différents véhicules ont donné leur accord. Lorsque l’opération sera validée par l’AMF, Epargne Foncière deviendra la plus imposante SCPI du marché, avec une capitalisation de plus de 4,3 Md€.

L’ambitieux projet de fusion-absorption menée par La Française autour d’Epargne Foncière, la plus imposante de ses SCPI de bureaux, est sur la bonne voie. Les associés des différents véhicules impliqués dans l’opération – Epargne Foncière, Eurofoncière 2, Multimmobilier 2 et Pierre Privilège – se sont en effet « exprimés favorablement sur ce regroupement, lors d’assemblées générales extraordinaires qui se sont tenues le 15 janvier 2021 », vient d’annoncer la société de gestion.

Un effet rétroactif au 1er janvier 2021

Pour mémoire l’opération, dévoilée en novembre dernier, prévoit la fusion de cet ensemble de SCPI au sein d’Epargne Foncière. Avec un effet rétroactif au 1er janvier 2021. Lors de l’annonce, le marché des parts des différents véhicules a été suspendu. Il ne reprendra que lorsque l’opération sera finalisée. La parité retenue est de 0,92 part d’Épargne Foncière pour une part de Multimmobilier 2. De 1,02 part d’Épargne Foncière pour une part de Pierre Privilège. Et de 0,32 part d’Épargne Foncière pour une part d’Eurofoncière 2. Classiquement, le projet prévoit un mécanisme de rompu ou de remboursement en numéraire, dans les cas où l’un des associés des SCPI absorbées ne pourrait pas obtenir en échange de toutes ses parts un nombre entier de parts d’Épargne Foncière. A l’issue du processus, le patrimoine des 3 SCPI absorbées sera transmis à Epargne Foncière.

L’effet de taille du rapprochement

La fusion-absorption reste toutefois encore soumise à l’obtention du visa AMF, « attendu pour mars prochain », précise La Française. Une fois finalisée, elle donnera naissance à la plus grande SCPI du marché en termes de capitalisation. Déjà créditée d’une capitalisation de 3 Md€ au 31 décembre dernier, Epargne Foncière pèsera en effet alors plus de 4,3 Md€. Cet effet de taille est d’ailleurs l’un des objectifs affichés par La Française. Pour justifier le rapprochement entre ces quatre SCPI, la société de gestion explique notamment tout l’intérêt d’obtenir une surface financière plus importante. Qui permettra à Epargne Foncière de mener des projets d’acquisition de plus grande envergure. Et de disposer de davantage de moyens pour rénover, rajeunir et assurer le renouvellement de son patrimoine.

Une gamme plus lisible

La fusion permet aussi à la société de gestion de pallier la baisse « tendancielle » de la collecte des SCPI absorbées. C’est déjà un argument que La Française avait utilisé lors du rapprochement, en 2019, de ses deux SCPI européennes «Europimmo ». Surtout, cette opération donne plus de lisibilité à la gamme de la société de gestion. Qui avait bien conscience, comme l’expliquait déjà son ancien président, en janvier 2020, que certaines de ses SCPI ne correspondaient plus nécessairement à la demande du marché. « Les véhicules généralistes de taille moyenne peinent à trouver leur clientèle. Et ce en dépit de très bons fondamentaux immobiliers », reconnaissait-il alors. Ajoutant qu’il était « de plus en plus nécessaire de disposer, soit de produits généralistes dotés d’une taille critique importante, soit de produits identifiables en raison d’une stratégie dédiée ».

Une capitalisation de plus de 4,3 Md€ pour la future Epargne Foncière

Ces produits identifiables, La Française en disposait déjà. Avec un véhicule dédié à l’immobilier francilien (LF Grand Paris Patrimoine). Un autre à l’investissement paneuropéen (LF Europimmo). Auxquels s’ajoute l’atypique SCPI viticole, LF Les Grands Palais. Quant au produit généraliste, Epargne Foncière, il est désormais très clairement doté d’une taille critique conséquente…

Frédéric Tixier


Lire aussi

La Française : 23,6 milliards d’euros sous gestion en immobilier

La Française : fusion programmée des SCPI « Europimmo »


A propos de La Française(i)

Les changements majeurs liés aux défis environnementaux et sociétaux sont autant d’opportunités de reconsidérer l’avenir. Les nouveaux leviers identifiés constitueront la croissance et la performance financière de demain. C’est dans cet esprit que La Française, groupe de gestion, forge ses convictions d’investissement et conçoit sa mission. Organisé autour de 2 piliers que sont les « actifs financiers » et les « actifs immobiliers », La Française déploie un modèle multi-boutiques auprès d’une clientèle institutionnelle et patrimoniale en France et à l’international. Convaincu des profondes transformations inhérentes à un monde plus digitalisé et connecté, le Groupe a créé une plateforme d’innovation qui vient fédérer les nouvelles activités identifiées comme des business clés pour demain. La Française gère 51 milliards d’euros d’actifs à travers ses implantations à Paris, Francfort, Hambourg, Londres, Luxembourg, Madrid, Milan, Genève, Hong Kong et Séoul. (31/10/2020).

(i) Information extraite d’un document officiel de la société