Alors que la très grande majorité des sociétés de gestion finalisent la publication de leur dernier bulletin d’information de l’année – où figure l’annonce du taux de distribution 2020 -, les premiers chiffres consolidés circulent. Certaines plateformes estiment le taux de rendement moyen des SCPI à 4,12%. D’autres à 4,20%.

A la sortie du 1er confinement, la fourchette d’estimation du rendement prévisionnel des SCPI en 2020 avait été drastiquement abaissée. On parlait alors d’un objectif compris entre 3,5% et 4%. Contre, rappelons-le, un taux de distribution de 4,40% en 2019. Mais les SCPI ont mieux résisté que prévu. La compilation des données fournies par les sociétés de gestion, par certaines plateformes de distribution, chiffre désormais le taux de rendement des SCPI au-delà des 4%.

Bonne résistance des SCPI diversifiées

Le 20 janvier dernier, Linxea, se basant sur les résultats de 65 SCPI de rendement, pronostiquait un TDVM moyen « autour de 4,12% ». France SCPI, le 31 janvier, annonçait quant à elle un rendement de 4,20%. Un résultat obtenu à partir des données de « l’ensemble des sociétés de gestion », affirme son fondateur, Paul Bourdois. Les estimations par catégorie de SCPI diffèrent également d’une plateforme à l’autre. France SCPI et Linxea placent toutes les deux les SCPI diversifiées en tête, comme les années précédentes. Mais les créditent dans un cas d’un rendement moyen de 4,95%. De 4,69% dans l’autre. C’est évidemment moins qu’en 2019, où les diversifiées affichaient un score de 5,03%, selon les données officielles ASPIM-IEIF. Ce qui n’empêche pas certaines SCPI de cette catégorie d’aligner, cette année encore, des rendements très supérieurs à cette moyenne.

Bilan plus contrasté pour les bureaux et les commerces

Comme Eurion, chez Corum, qui devrait se positionner en pole position avec son détonnant 10,39%… La performance prévisionnelle de la catégorie « bureaux » oscille quant à elle entre 4,12% et 4,20%. Un résultat à peine inférieur à celui de 2019 (4,28%). Preuve que le télétravail n’a pas eu, pour l’instant, les effets délétères annoncés. La catégorie commerces est clairement plus affectée par la crise. Son rendement attendu serait de 4% (France SCPI) ou de 3,8% (Linxea). Contre, rappelons-le, une performance de 4,42% en 2019, selon l’ASPIM et l’IEIF. Là encore, certaines SCPI de commerces arrivent à faire mieux que l’an dernier. C’est sans doute Cœur de Ville, chez Sogenial Immobilier, qui devrait afficher la meilleure performance, avec un rendement de 5,30%, identique à celui de 2019.

Spécialistes : le pire et le meilleur

Au sein de la catégorie des SCPI spécialisées, qui accueille des spécialistes sectoriels, c’est le grand écart. Ce sont évidemment les SCPI du secteur hôtellerie qui figurent en queue de peloton. Linxea estime leur rendement moyen à 2,27%. France SCPI à 1,92%… Dans ce domaine, Atream Hôtels résiste plutôt bien, avec un 2,37%. Contre, certes, 4,75% en 2019. A l’autre champs du spectre, on retrouve les SCPI résidentielles, qui sont proches ou au-delà des 6%. Comme Kyaneos Pierre, qui devrait annoncer du 6 ,1% (contre 6,81% en 2019). La seule SCPI 100% logistique, Activ’Immo, dépasse son objectif annuel (6%), avec un taux de distribution de 6,05% en 2020. Enfin, les SCPI santé, secteur réputé résilient face à la crise, font effectivement de la résistance. Comme Pierval Santé, avec un TDVM de 4,95% (vs 5,05% en 2019).

La question de la « construction » des résultats 2020

Il faudra attendre encore quelques jours pour disposer des performances complètes de toutes les SCPI, avec la parution des chiffres annuels de l’ASPIM-IEIF. Et quelques mois pour comprendre plus précisément, à la lecture des rapports annuels, comment les SCPI ont « construit » leurs résultats 2020. Comme le souligne Paul Bourdois, chez France SCPI, « il est possible que certains gérants aient pioché dans leurs réserves pour camoufler de mauvais résultats ». Réponses en juin prochain…

Frédéric Tixier


Lire aussi

Bonnes pratiques des SCPI en matière de communication de crise

2020, une année fertile en lancements de produits immobiliers