L’introduction en Bourse d’Icade Santé reportée

Faute de conditions de marché favorables, l’introduction de la filiale d’Icade est repoussée sine die. D’autres options sont envisagées, sans plus de précisions pour l’instant. L’opération primaire aurait dû permettre de lever 800 M€…

Cela aurait dû être l’évènement boursier de l’année sur le segment des foncières cotées françaises… L’IPO d’Icade Santé, annoncée en juin, confirmée en juillet, aurait en effet été la première introduction en Bourse d’une foncière sur le marché parisien depuis… 2008[1]. Mais « un contexte de marché actions particulièrement volatil », comme l’explique Icade Santé dans un communiqué publié le 6 octobre, a eu raison de ce projet.

Des conditions de marché défavorables

Depuis plusieurs jours, les craintes inflationnistes, la hausse des matières premières, et les tensions sur les taux longs, en Europe et aux Etats-Unis, ont de fait pesé sur l’évolution des marchés financiers. Et notamment du compartiment immobilier, plus sensible aux variations des taux d’intérêt. Mercredi, l’indice IEIF Eurozone avait déjà perdu 1,5% sur une semaine. Quand le DJ Stoxx Europe 50 gagnait encore plus de 1%. Icade Santé a donc « raté » sa fenêtre de tir. Comme d’ailleurs bon nombre d’autres candidats aux marchés financiers qui, eux aussi, reportent leurs mises sur le marché. Ou revoient leurs ambitions en termes de levées de fonds. Mais, selon plusieurs analystes, le projet d’IPO d’Icade Santé aurait aussi pâti d’un excès de valorisation.

Une IPO à 800 M€

La foncière espérait lever jusqu’à 800 M€ sur le marché primaire. Une offre secondaire, limitée, aurait pu porter le flottant du titre coté dans une fourchette de 15% à 16%. Ce qui, selon le groupe, aurait conduit à une prime implicite sur l’ANR NDV[2] d’Icade Santé comprise entre +10% et +20%. Certains analystes considéraient que la fourchette d’introduction prévue ces derniers jours (entre 115 € et 135 €) portait la prime sur l’ANR liquidatif entre 30% et 52%… Climat attentiste et sujet de valorisation ont de fait pesé sur le carnet d’ordres. Qui plaçait le prix d’introduction dans le bas de la fourchette (115 €). Et dont le dynamisme a été jugé insuffisant pour assurer le maintien du cours une fois l’introduction réalisée. Icade a donc décidé de reporter l’IPO d’Icade Santé « dans l’attente de conditions de marché plus favorables ».

Un programme annuel d’investissement de 600 M€

D’autres options seraient « envisagées », sans plus de détail pour l’instant. Rappelons que l’objectif de cette mise sur le marché était le financement d’un ambitieux plan de développement – 3 Md€ d’investissements d’ici 2025 -. Aux 800 M€ de capitaux propres devait s’ajouter une dette bancaire complémentaire (environ 40% de la partie equity), portant le niveau des financements à près de 1,2 Md€. Ce qui, ajoutée à la capacité d’autofinancement du groupe, aurait permis à Icade Santé d’assurer un programme annuel d’investissements de l’ordre de 600 M€. Le report de cette IPO prive aussi les investisseurs d’un évènement sur le marché parisien. Elle aurait été la plus importante, en volume levé, depuis l’introduction de La Française des Jeux, en 2019. Et elle aurait conduit à la mise sur le marché de la première foncière européenne entièrement investie dans le secteur de la santé.

Frédéric Tixier


Lire aussi

Icade Santé : introduction en Bourse d’ici la fin de l’année

Retour en grâce de l’immobilier coté ?

Immobilier coté : l’état des lieux avant les publications semestrielles


A propos d’Icade(i)

Foncière de bureaux et de santé (patrimoine à 100% au 30/06/2021 de 14,8 Md€) et promoteur logement/tertiaire/équipement public (CA économique 2020 de 825 M€), Icade conçoit, construit, gère et investit dans des villes, des quartiers, des immeubles qui sont des lieux innovants, des lieux de mixité, des lieux inclusifs, des lieux connectés et à l’empreinte carbone réduite. Des lieux où il fait bon vivre, habiter, travailler. En lien avec ses parties prenantes, Icade fait du bas-carbone une priorité stratégique pour réinventer l’immobilier et contribuer à une ville plus saine, douce et accueillante. Acteur majeur du Grand Paris et des métropoles régionales, cotée (SIIC) sur Euronext Paris, Icade a pour actionnaire de référence le Groupe Caisse des Dépôts.

(i) Information extraite d’un document officiel de la société

[1] Date de l’introduction de Frey, quelques mois après celle de Carmila.

[2] Net Disposal Value.