Icade Santé : introduction en Bourse d’ici la fin de l’année

Icade l’avait annoncé le 7 juin dernier. Elle vient de confirmer son intention de procéder à l’introduction en Bourse de sa filiale immobilier de santé d’ici la fin de l’année. Une première pour le secteur des foncières françaises depuis 2008. L’opération primaire devrait permettre de lever 800 M€…

S’il se concrétise, ce sera l’évènement boursier de l’année sur le segment des foncières cotées françaises. L’IPO d’Icade Santé, prévue pour l’automne, serait en effet la première introduction en Bourse d’une foncière sur le marché parisien depuis… 2008[1]. Elle conduirait également à la mise sur le marché de la première foncière européenne entièrement investie dans le secteur de la santé.

Icade Santé : un patrimoine estimé à 6 Md€

Icade Santé est aujourd’hui filiale à hauteur de 58,3% de la SIIC Icade. La valeur de son patrimoine immobilier est estimée à 6 Md€ au 30 juin. Sur les six premiers mois de l’année, ses revenus locatifs sont en hausse de 5,6%, à périmètre courant (157,6 M€). Une progression qui s’explique en grande partie par les investissements réalisés par Icade Santé ces derniers mois. En 2020, elle a notamment acquis 9 établissements de santé en France et en Allemagne, et des établissements de long séjour en Italie. Sur le 1er semestre, elle a encore investi 217 M€, en prenant notamment pied en Espagne. L’international figure d’ailleurs parmi les priorités d’Icade Santé, qui compte devenir le leader de l’immobilier médical de court et de long séjour en Europe.

Un objectif de 3 Md€ d’investissements d’ici 2025

C’est d’ailleurs pour financer un ambitieux plan de développement – 3 Md€ d’investissements d’ici 2025 – qu’Icade envisage la mise sur le marché de sa filiale. Icade Santé vise une exposition internationale à hauteur de 60%. Et compte porter le poids des activités de long séjour à 70% de son chiffre d’affaires. Rappelons que la foncière s’était historiquement positionnée sur le court séjour (clinique MCO et SSR[2]). Sa diversification sur le long séjour – Ehpad, essentiellement -, ne remonte qu’à 2018. L’IPO devrait permettre de récupérer, dans un premier temps, via le marché primaire, environ 800 M€. Une offre secondaire, limitée, pourrait porter le flottant du titre coté dans une fourchette de 15% à 16%. Une dette bancaire complémentaire (environ 40% de la partie equity) permettrait de porter le niveau des financements à près de 1,2 Md€.

Une prime implicite sur la valeur nette réévaluée

Ajoutée à la capacité d’autofinancement du groupe, Icade Santé serait ainsi en mesure d’assurer un programme annuel d’investissements de l’ordre de 600 M€. Au terme de ces opérations, Icade garderait le contrôle de sa filiale. Entre 40% et 52% estiment certains analystes, en fonction du résultat de l’IPO. Si les objectifs affichés sont tenus (800 M€ levés, flottant compris entre 15% et 16%), la prime implicite sur l’ANR NDV[3] d’Icade Santé serait quant à elle comprise entre +10% et +20%. A suivre.

Frédéric Tixier

[1] Date de l’introduction de Frey, quelques mois après celle de Carmila.
[2] MCO, pour Médecine, Chirurgie, Obstétrique. SSR, pour Soins de Suite et de Réadaptation.
[3] Net Disposal Value.

Lire aussi

Immobilier coté : l’état des lieux avant les publications semestrielles

L’immobilier coté retrouve la faveur des investisseurs…


A propos d’Icade(i)

Foncière de bureaux et de santé (patrimoine à 100% au 30/06/2021 de 14,8 Md€) et promoteur logement/tertiaire/équipement public (CA économique 2020 de 825 M€), Icade conçoit, construit, gère et investit dans des villes, des quartiers, des immeubles qui sont des lieux innovants, des lieux de mixité, des lieux inclusifs, des lieux connectés et à l’empreinte carbone réduite. Des lieux où il fait bon vivre, habiter, travailler. En lien avec ses parties prenantes, Icade fait du bas-carbone une priorité stratégique pour réinventer l’immobilier et contribuer à une ville plus saine, douce et accueillante. Acteur majeur du Grand Paris et des métropoles régionales, cotée (SIIC) sur Euronext Paris, Icade a pour actionnaire de référence le Groupe Caisse des Dépôts.

(i) Information extraite d’un document officiel de la société