L’IEIF renouvelle ses administrateurs

L’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière (IEIF) fait évoluer sa gouvernance. Présidé par Xavier Lépine depuis septembre 2020, il vient d’annoncer le renouvellement d’une partie de ses administrateurs. 7 nouvelles personnalités sont nommées, dont 4 femmes.

« Je suis très heureux d’accueillir de nouvelles personnalités au sein du Conseil d’administration de l’IEIF. En nous faisant bénéficier d’une diversité de points de vue, elles contribueront à développer les missions d’études, de recherche et de prospective de l’IEIF au service de l’ensemble de la place immobilière», déclare Xavier Lépine dans un communiqué publié par l’IEIF le 22 juin dernier.

7 nouveaux administrateurs, dont 4 femmes

L’ex-président du directoire du Groupe La Française, nommé à la présidence de l’Institut en septembre dernier, fait donc évoluer la gouvernance du think tank immobilier dirigé par Christian de Kerangal. L’IEIF compte dorénavant 11 administrateurs, en plus du président (Xavier Lépine) et du président d’honneur (Guy Marty, fondateur de l’IEIF). Sur ces 11 personnalités, 7 sont de nouveaux membres. Et 4 des femmes. On notera ainsi la nomination de Stéphanie Bensimon, responsable d’Ardian Real Estate, et présidente du Cercle des Femmes de l’Immobilier. Celle d’Amal Del Monaco, une ancienne d’AXA IM Real Assets récemment nommée à la tête de l’asset management européen du groupe Patrizia. Celle de  Béatrice Lièvre-Théry, directrice des activités immobilières à la Société Générale depuis 2016. Ou bien encore celle de Nathalie Robin, directrice de l’immobilier chez BNP Paribas Cardif.

Quatre administrateurs maintenus à leur poste

Côté nouveaux administrateurs, deux représentants de sociétés de gestion d’actifs immobiliers rejoignent le Conseilde l’IEIF. Il s’agit de Marc Bertrand, directeur général d’Amundi Immobilier depuis le départ de Jean-Marc Coly à la tête de l’ASPIM. Et de Laurent Fléchet, directeur général délégué en charge de l’immobilier chez Primonial. Les foncières ne sont pas oubliées, avec l’arrivée de Georges Rocchietta, président et co-fondateur de la foncière Atland, actionnaire majoritaire du gestionnaire de SCPI Atland-Voisin. Quatre administrateurs sont maintenus à leur poste. Il s’agit de Frédéric Bôl, CEO de SwissLife AM France. De Philippe Depoux, président de La Française REM. Et de Christophe Kullmann, directeur général de Covivio, ainsi que d’Olivier Piani, administrateur de plusieurs acteurs du secteur immobilier (Covivio, Grosvenor, Prologis).

Invitation permanente

On notera également non pas la nomination, mais la qualification permanente de Pierre Schoeffler, Senior Advisor de l’IEIF et conseiller du président du groupe La Française. « Pierre Schoeffler sera invité à toutes les réunions du Conseil, en tant que personnalité qualifiée », précise l’IEIF dans son communiqué. Rappelons que l’Institut est un think tank historique et reconnu des professionnels de l’immobilier. Ses études et analyses du secteur font référence. Tout comme les statistiques qu’il publie, en partenariat avec l’ASPIM, sur les marchés des SCPI et des OPCI. L’IEIF publie également des indices de référence en immobilier coté (dont l’indice SIIC IEIF Europe) et non coté. Ces derniers permettent de suivre l’évolution de la performance globale des SCPI (indice EDHEC IEIF Entreprise) ou des OPCI (indice IEIF OPCI Grand Public).

Frédéric Tixier


Lire aussi

Xavier Lépine, nouveau président de l’IEIF

L’IEIF accélère son développement

SCPI : comment améliorer leur liquidité ?

A propos de l’IEIF(i)

Créé en 1986, l’IEIF est un centre d’études, de recherche et de prospective indépendant spécialisé en immobilier. Son objectif est de soutenir les acteurs de l’immobilier et de l’investissement dans leur activité et leur réflexion stratégique, en leur proposant des études, notes d’analyses, synthèses et clubs de réflexion. L’approche de l’IEIF intègre l’immobilier à la fois dans l’économie et dans l’allocation d’actifs. Elle est transversale, l’IEIF suivant à la fois les marchés (immobilier d’entreprise, logement), les fonds immobiliers (cotés : SIIC, REIT ; non cotés : SCPI, OPCI, FIA) et le financement. 

(i) Information extraite d’un document officiel de la société