L’IEIF accélère son développement

L’IEIF accélère son développement

L’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière, qui va prochainement dévoiler une nouvelle offre digitale, étoffe ses équipes. L’institut compte aujourd’hui 23 personnes, dont 7 chercheurs associés.

Think tank historique et reconnu des professionnels de l’immobilier, l’IEIF est en phase de « développement résolu ». En l’espace de quelques mois, trois nouveaux collaborateurs et deux chercheurs associés sont venus renforcer les équipes de l’Institut dirigé par Christian de Kerangal depuis juillet 2016.

IEIF : évolution et enrichissement de l’offre de services

Pour ce dernier, l’objectif est clair : les études et la recherche produites par l’IEIF doivent permettre d’encore « mieux appréhender les dynamiques immobilières et leurs perspectives d’évolution », dans un contexte socio-économique, financier, technologique, sociétal et environnemental « en transformation rapide ». Pour y parvenir, le centre de réflexion indépendant a développé ces derniers mois de nouvelles offres de services. Outre le renforcement des expertises existantes et le développement d’un nouvel ensemble d’études autour du financement de l’immobilier, l’Institut s’est doté d’un nouveau pôle « Data Analytics ». Il devrait prochainement dévoiler une offre digitale mettant à la disposition de ses adhérents des outils d’analyse interactifs.

IEIF : renforcement de la structure et des talents associés

Une stratégie de développement assumée, donc, et qui se traduit notamment par un renforcement des équipes de l’Institut et l’évolution de sa gouvernance. Outre la nomination au poste de directrice générale adjointe de Stéphanie Galiègue, qui avait rejoint l’IEIF en juin 2018 (voir « Stéphanie Galiègue nommée Directrice de la Recherche et des Etudes de l’IEIF »), le think tank immobilier s’est assuré les services de trois nouveaux talents depuis le début de l’année. Deux analystes senior, Pierre Batsch et Lina Mounir, ont ainsi rejoint l’IEIF pour étoffer respectivement les pôles « Fonds immobiliers » et « Marchés immobiliers », en avril et juin 2019. En juillet, Mia Andrianary a intégré l’Institut en tant que Data Scientist, en charge du nouveau pôle « Data Analytics ». L’IEIF s’est également adjoint les services de Denis Moscovici et de Bernard Roth, en tant que Senior Advisors, et ceux de Christophe Pineau, pour l’accompagner dans le développement de son offre digitale. L’IEIF, qui connaît une forte croissance du nombre de ses adhérents (14 sociétés ont rejoint l’Institut depuis le début de l’année, portant à 120 le nombre de ses membres), s’appuie aujourd’hui sur une équipe de 23 personnes, issues à la fois du monde de la finance et de l’immobilier.

Frédéric Tixier


A propos de l’IEIF

Créé en 1986, l’IEIF est un centre d’études, de recherche et de prospective indépendant spécialisé en immobilier. Son objectif est de soutenir les acteurs de l’immobilier et de l’investissement dans leur activité et leur réflexion stratégique, en leur proposant des études, notes d’analyses, synthèses et clubs de réflexion. L’approche de l’IEIF intègre l’immobilier à la fois dans l’économie et dans l’allocation d’actifs. Elle est transversale, l’IEIF suivant à la fois les marchés (immobilier d’entreprise, logement), les fonds immobiliers (cotés : SIIC, REIT ; non cotés : SCPI, OPCI, FIA) et le financement. L’IEIF compte aujourd’hui plus de 120 sociétés membres (2/3 d’investisseurs, 1/3 d’autres acteurs : promoteurs, banques, experts immobiliers, conseils en immobilier, etc.). Le patrimoine immobilier des membres investisseurs représente une valeur globale de près de 300 milliards d’euros. L’IEIF s’appuie sur une équipe de 23 personnes issues à la fois des mondes de la finance et de l’immobilier, dont 7 chercheurs associés. Il dispose de nombreuses bases de données économiques, financières et immobilières, dont certaines ont plus de 30 ans d’historique.