Le foncier viticole haut de gamme, une valeur refuge ?

Cyril Carteron, gérant de fonds viticoles et immobiliers à La Française REM, est face à la caméra de pierrepapier.fr. Il explique l’attrait, pour les investisseurs, du foncier viticole haut de gamme. Et la meilleure façon d’y investir. Analyse.

Pourquoi s’intéresser aux investissements viticoles ?

Nous nous intéressons aux investissements viticoles car c’est sur ce segment que l’on retrouve les meilleures perspectives de valorisation sur la durée. Ces perspectives favorables s’expliquent par un effet de rareté sur le foncier viticole haut de gamme. L’offre est en effet limitée en quantité.

Pourquoi cet effet rareté ?

Ce sont des terroirs délimités. Ils ne sont pas extensibles. Nous ne sommes pas dans un système industriel qui permettrait de dupliquer ces terroirs. Nous sommes également face à une demande très importante et très dynamique, composée d’investisseurs aux profils très différents. On retrouve d’ailleurs ce même déséquilibre entre l’offre et la demande sur le marché du vin. Et notamment du vin haut de gamme, dans lequel l’offre est également limitée. Puisqu’elle porte sur des vins qui sont produits sur les terroirs qualitatifs. Ces vins sont donc limités en quantité et ils font face à une demande qui est mondiale.

Quelle demande pour les vins des domaines français ?

Cette demande est mondiale. La demande historique pour les vins français est portée notamment par l’Europe de l’Ouest, les Etats-Unis et le Japon. Ils ont été rejoints ces dernières années par le marché asiatique qui est extrêmement dynamique. Ainsi que par l’ensemble de l’Amérique du Nord qui tire cette demande vers le haut.

Le foncier viticole haut de gamme, une valeur refuge ?

Le foncier viticole haut de gamme constitue une véritable valeur refuge en période de crise. On le constate dans la période actuelle, où les valeurs du foncier sont largement confortées. On l’avait déjà observé lors des crises précédentes et notamment la crise financière de 2008-2009. Mais pourquoi est-ce une valeur refuge ? Parce que l’on est sur un cycle long, donc des investissements de long terme qui sont totalement décorrélés des cycles économiques habituels.

Comment investir dans le foncier viticole haut de gamme ?

Le moyen le plus simple est d’investir dans un fonds lui-même propriétaire de différents domaines viticoles. Ces derniers sont confiés, en termes d’exploitation, à des professionnels du secteur dans le cadre d’un bail rural à long terme. Ces fonds peuvent prendre la forme soit d’un groupement foncier viticole soit, désormais, d’une SCPI. Ils seront bien sûr gérés par une société de gestion agréée par l’AMF.

Propos recueillis par pierrepapier.fr


Lire aussi

Deuxième vignoble pour la SCPI LF Les Grand Palais

Marc-Olivier Penin, La Française REM: « Une SCPI de 10 Md€ pourrait faire sens…»

Le projet de fusion-absorption autour d’Epargne Foncière approuvé par les associés


A propos de La Française(i)

Les changements majeurs liés aux défis environnementaux et sociétaux sont autant d’opportunités de reconsidérer l’avenir. Les nouveaux leviers identifiés constitueront la croissance et la performance financière de demain. C’est dans cet esprit que La Française, groupe de gestion, forge ses convictions d’investissement et conçoit sa mission. Organisé autour de 2 piliers que sont les « actifs financiers » et les « actifs immobiliers », La Française déploie un modèle multi-boutiques auprès d’une clientèle institutionnelle et patrimoniale en France et à l’international. Convaincu des profondes transformations inhérentes à un monde plus digitalisé et connecté, le Groupe a créé une plateforme d’innovation qui vient fédérer les nouvelles activités identifiées comme des business clés pour demain. La Française dispose de 53 milliards d’euros d’actifs en gestion en date du 31/12/2020 et exerce ses activités à Paris, Frankfurt, Hambourg, Londres, Luxembourg, Madrid, Milan, Hong Kong et Séoul.

(i) Information extraite d’un document officiel de la société