Logements anciens : plus d’un million de transactions en 2019

Logements anciens : plus d’un million de transactions en 2019

Le réseau Century 21 vient de publier un bilan du marché du logement ancien en 2019. Qui signe une année exceptionnelle en termes de transactions. 2020 semble, de ce point de vue, moins prometteur…

« Plus d’un million de transactions en 2019 » : les chiffres publiés début janvier par le réseau Century 21 corroborent les données annualisées des Notaires de France établies fin septembre. Le millésime écoulé établit donc un nouveau record pour le marché de l’immobilier ancien avec une progression, en volume, de l’ordre de 10%.

Un marché dopé par les taux et l’investissement locatif

Cette hausse, continue depuis 5 ans, s’explique d’abord bien sûr par le faible niveau des taux d’intérêt. Qui pousse primo-accédants, mais aussi investisseurs, à concrétiser leurs achats immobiliers. C’est l’autre caractéristique du marché en 2019 : plus d’un achat sur 4 (27,2%) a été dédié à l’investissement locatif. Soit 25% de plus qu’en 2018. « C’est du jamais vu dans l’Hexagone », commente l’étude de Century 21. Qui pointe également une autre tendance : l’évolution du profil des investisseurs. « Les employés/ouvriers sont à l’origine de plus d’un quart des investissements locatifs », constate le réseau immobilier. Ils représentent ainsi « la catégorie socioprofessionnelle la plus importante parmi les investisseurs ». Comme le prouve le prix de vente moyen d’un bien dédié au placement. Situé autour de 134 202 €, il est très largement inférieur au prix moyen de l’ensemble des transactions (217 617 €).

Prix moyen en hausse de 3,1% pour les appartements

Un constat qui ne vaut toutefois que sur la France entière. A Paris, où le prix du mètre carré s’est encore envolé de 6,5% en 2019, ce sont les cadres, moyens et supérieurs, qui s’arrogent 85% des opérations. Dans la capitale, le mètre carré vaut dorénavant plus de 10 000 € en moyenne. C’est deux fois plus qu’en 2005… « Le montant moyen d’une transaction atteint 487 749 €», constate Century 21. Soit 250 000 € de plus qu’il y a 15 ans… Au niveau national, les prix sont également orientés à la hausse, mais sans l’excès francilien. Selon les Notaires de France, fin septembre, la progression des appartements anciens sur un an glissant s’établissait à 4%. Century 21 la fixe à +3,1% sur 2019, avec un prix moyen au mètre carré de 3 639 €. Et à +1% pour les maisons (2 106 €).

Marché de l’ancien : quid en 2020 ?

Comment va évoluer le marché en 2020 ? Pour Century 21, tout dépendra du niveau des taux d’intérêt. Et de l’attitude des banques, dont on sait qu’elles sont appelées à plus de vigilance dans l’octroi des crédits. Le réseau craint par ailleurs l’attitude des vendeurs. Ils pourraient être «tentés d’élever leurs prétentions financières » dans un marché où le stock de biens disponibles « s’est considérablement réduit ». Les prix pourraient donc continuer à monter au 1er semestre. Mais, compte tenu de la possible contraction des crédits, et d’un recours plus important à l’apport personnel, il deviendra de plus en plus difficile de concrétiser un projet immobilier. Conséquence : Century 21 s’attend à une baisse de l’activité transactionnelle en 2020. Et anticipe un ajustement des prix « dans le courant de l’année »…

Lire aussi

Les rendements immobiliers pourraient de nouveau se compresser en 2020

Surchauffe sur les crédits immobiliers ?

Frédéric Tixier


A propos de Century 21(i)

Premier réseau d’agences immobilières dans le monde, Century 21 fédère en France 902 agences et cabinets, et regroupe 7 012 personnes qui interviennent sur les métiers de la transaction (immobilier résidentiel neuf et ancien, entreprise et commerce), de la gestion locative et de la gestion de copropriétés sur l’ensemble du territoire français.

  (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société