SCPI BNP Paribas REIM : 95% des loyers encaissés

Les SCPI gérées par BNP Paribas REIM ont réussi à préserver un taux d’encaissement des loyers plus que correct en 2020. Côté rendements et collecte, les résultats sont néanmoins en net retrait par rapport à 2019… 

« 95% des loyers ont été encaissés », rappelait le 25 mars dernier Nathalie Charles, Deputy CEO & Global Head of Investment Management chez BNP Paribas Real Estate, dans une interview dirigée par la banque privée du groupe. Ce taux de recouvrement global des loyers en 2020, plus que satisfaisant, a été obtenu en dépit des annulations ou des reports que la société de gestion a dû consentir à certains de ses locataires depuis le début de la crise sanitaire.

Des taux de recouvrement en retrait depuis le début de la crise sanitaire

Les derniers bulletins trimestriels[1] des 6 SCPI de rendement gérées par BNP Paribas REIM précisent en effet que, sur les 9 derniers mois de l’année 2020, ce taux de 95% n’a pas été atteint. La mieux disant, dans ce domaine, est Accimmo Pierre. « Au 31 décembre 2020, le taux de recouvrement des loyers quittancés depuis le 1er avril 2020 s’établit à 93,3% », rapporte le bulletin. En précisant toutefois qu’il s’agit d’une « analyse réalisée sur la base d’extractions comptables en date du 5 janvier 2021 ». La plus imposante, par la taille, des SCPI de BNP Paribas REIM affiche néanmoins un taux qui reste dans le haut de la fourchette. Et qui s’explique par le positionnement d’Accimmo Pierre. Essentiellement investie en bureaux franciliens dotés de locataires de premier plan.

Focus sur la SCPI Opus Real

Le taux de recouvrement des loyers de l’autre SCPI à capital variable de la société de gestion est moins glorieux. Avec un taux de 83% sur les neufs derniers mois de l’année, Opus Real, la SCPI européenne lancée en 2017, est quasiment en queue de peloton. Juste devant Pierre Sélection (81,5%). Investie exclusivement en Allemagne, Opus Real détient, à la différence d’Accimmo Pierre, un actif hôtelier. Ceci explique cela… Cet hôtel Ibis, situé à Munich, représente 13,5% de son patrimoine. Lequel ne comptait, fin 2020, que 4 actifs. Un 5e bien est venu officiellement le rejoindre en mars 2021. Un immeuble de bureaux de 11 000 m² situé à Ratingen en Allemagne, d’une valeur d’environ 47 M€. Le taux de recouvrement des autres SCPI gérées par BNP Paribas REIM, toutes à capital fixe, s’échelonne de 81,5% (Pierre Sélection, donc), à 92% (Soprorente).


Performances et collectes en baisse

La crise sanitaire a donc en partie affecté les SCPI du groupe. Toutes affichent des taux de distribution 2020 en retrait par rapport à 2019. Le plus mauvais score est encore une fois celui d’Opus Real. La SCPI, qui ne pèse que 154 M€ trois ans après son lancement, a distribué du 2,25% l’an dernier. Contre 2,88% en 2019. La mieux disant est Soprorente : 4,08%. Accimmo Pierre, l’une des plus grosses SCPI du marché (3,36 Md€ fin 2020) connaît une baisse de 4,4% de son dividende (7,74 € vs 8,10 €). Son taux de distribution passe de 4,01% à 3,81%. Côté collecte, la moisson 2020 (373 M€) est elle aussi, à l’instar du marché, en retrait par rapport à 2019 (498 M€). Le recul est donc d’un peu plus de 25%. Seules les SCPI à capital variable, comme l’année précédente, affichent une collecte positive.


Liquidité préservée pour les SCPI

Pour les SCPI à capital fixe, « le volume des échanges de parts sur le marché secondaire a été affecté », reconnaît BNP Paribas REIM. Le repli est de l’ordre de 40% par rapport à 2019. Mais, bonne nouvelle : « pour autant les prix d’exécution moyens sur l’exercice 2020 comparés sur un an varient à la hausse. De +0,4% à +8% selon la SCPI », précise la société de gestion. Le nombre de parts en attente de contrepartie demeure en outre dans une fourchette raisonnable. Comprise en 0,5% et 1,2% du nombre total de parts, selon les SCPI.

Poursuite des investissements

Côté investissements, enfin, la société de gestion a déroulé un programme quasi normal. C’est évidemment Accimmo Pierre qui affiche le montant le plus élevé : 730 M€. A noter que cette SCPI peut être souscrite intégralement en ligne depuis mars. Depuis le début de l’année, BNP Paribas REIM a annoncé 3 nouvelles acquisitions. Celle au profit d’Opus Real, en mars. Et deux en avril. L’une pour le compte d’Accimmo Pierre : un actif de bureau d’environ 8 300 m² acquis en Vefa à Montpellier. L’autre pour le compte de France Investipierre. Il s’agit d’un autre immeuble de bureaux acheté en Vefa situé, cette fois, à Bordeaux.

Frédéric Tixier

[1] Bulletins du 2e semestre 2020.


Lire aussi

Diversipierre, Fair Invest et Néo, premiers fonds immobiliers labellisés ISR

Immobilier d’investissement : le rendement en capital est devenu négatif en 2020


A propos BNP Paribas Real Estate(i)

BNP Paribas Real Estate est un leader international de l’immobilier, offrant à ses clients une large gamme de services couvrant l’ensemble du cycle de vie d’un bien immobilier : Promotion, Transaction, Conseil, Expertise, Property Management et Investment Management. Avec 5 000 collaborateurs et en tant qu’entreprise « à guichet unique », BNP Paribas Real Estate accompagne propriétaires, locataires, investisseurs et collectivités grâce à son expertise locale, dans près de 30 pays (à travers ses implantations et son réseau d’alliances) en Europe, au Moyen-Orient et en Asie. BNP Paribas Real Estate fait partie du groupe BNP Paribas, leader mondial de services financiers.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société