La volatilité des marchés ralentit fortement, les performances positives demeurent

La volatilité des marchés revient vers sa moyenne historique. Les performances du secteur des foncières cotées en bénéficient. Les marchés privilégient actuellement les valeurs cycliques. Mais lesquelles ? L’analyse de Laurent Saint Aubin, gestionnaire actions spécialiste de l’immobilier européen chez Sofidy.

Au fur et à mesure que les marchés s’éloignent de la zone maximale de turbulence observée il y a un an, avec la première vague de la Covid-19, la volatilité mesurée sur un an glissant se réduit fortement. Elle s’établit à 25,3% pour l’indice de référence de l’immobilier coté en Eurozone, le FTSE EPRA. Soit un recul de 10,8 points, en mars, par rapport au mois précédent. Elle retrouve ainsi des niveaux plus proches de sa moyenne historique. Le secteur des foncières en bénéficie en termes de performances. Avec une progression, sur un an glissant, de 18,7%.

L’attractivité d’une allocation immobilière en actions confirmée

Cela illustre l’attractivité d’une allocation immobilière en actions. Dont le ratio de Sharpe estimé à travers les cycles de marché permet de mesurer la surperformance ajustée du risque. Ce ratio à fin mars, pour la part P de Sofidy Sélection 1, s’élevait à 1,08. A comparer à une performance de 64,4% depuis la création du fonds, en novembre 2014.

Liberté d’action dans la stratégie de gestion

Outre une gestion prudente, nous nous efforçons avec Sofidy Sélection 1 de déployer une liberté d’action au travers de :

  • la possibilité d’investir jusqu’à 20 % de l’actif dans des valeurs non libellées en euros ;
  • l’ajout mesuré de valeurs appartenant à des secteurs connexes de l’immobilier (infrastructures, distribution, promotion) ;
  • une stratégie active de gestion de la trésorerie visant à pouvoir modifier rapidement la pondération de telle ou telle thématique. Et de limiter l’impact sur la gestion des mouvements de collecte.

Le bêta de Sofidy Sélection 1, qui traduit sa dépendance par rapport à son indice de référence, est une vraie mesure de sa gestion active. Il est limité à 0,67 à fin mars pour la part P.


Préférence actuelle des marchés pour les valeurs cycliques

La préférence actuelle des marchés est pour les valeurs cycliques. Celles dont les perspectives de rebond à horizon d’un an, en termes d’activité et de profitabilité, sont fortes. Ce constat nous a conduits, en mars, à constituer des lignes en Carrefour, Eiffage et Berkeley Group[1]. Et à accroître le poids du commerce de proximité dans le fonds. Par ailleurs, notre exposition aux actifs de logistique est demeurée très élevée, à 17,2%. Et ce dans un contexte de réversion locative positive et de progression des valorisations. Les résultats de Segro, la première foncière européenne sur ce segment, en témoignent. Ses loyers affichent une hausse de 2,9%, à périmètre constant, en 2020. Et sa valeur d’actif a bondi de 10,3%…

Laurent Saint Aubin

[1] Groupe de promotion, en particulier dans des zones urbaines complètes à régénérer dans l’agglomération londonienne.


Lire aussi

Foncières cotées : comment s’adapter à la réalité des marchés actuels ?

Les marchés immobiliers physiques indiquent où aller chercher de la valeur dans l’univers coté

Foncières cotées : la gestion de conviction devrait continuer d’être gagnante en 2021

L’immobilier est une peau qui recouvre toutes les activités humaines…

Immobilier coté : des hausses de valeur sont à venir

Immobilier coté : la grande rotation sectorielle est prématurée…

Bureaux et centres commerciaux ne représentent plus l’essentiel de l’immobilier coté…


A propos de Laurent Saint Aubin

Laurent Saint Aubin a débuté sa carrière en 1986 comme analyste financier à la Banque de l’Union européenne avant de rejoindre la société de Bourse Ferri puis le CCF. Il a été ensuite directeur général d’ING France Securities en charge des activités de marché Actions à Paris, puis, à compter de 2006, responsable des activités de vente et de recherche sur l’immobilier coté au sein du groupe Aurel BGC. Membre de la SFAF, il a reçu en 2012 le trophée du meilleur analyste des sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC). Depuis 2014, il gère le FCP Sofidy Sélection 1, où il développe une gestion discrétionnaire visant à « surperformer, via une exposition aux actions du secteur immobilier de l’Union européenne, l’indicateur de référence FTSE EPRA/NAREIT Euro Zone Capped dividendes nets réinvestis ».   

A propos de Sofidy(i)

Depuis 1987, Sofidy conçoit et développe des produits d’investissement et d’épargne (SCPI, OPCI, SCI, SIIC, OPCVM Immobilier, Fonds dédiés) orientés principalement vers l’immobilier de commerces, et de bureaux. Gestionnaire de référence dans le paysage de la gestion d’actifs immobiliers en France et en Europe, Sofidy est régulièrement distingué pour la qualité et la régularité des performances de ses fonds. Sofidy gère pour le compte de plus de 50 000 épargnants, et un grand nombre d’institutionnels, un patrimoine immobilier d’une valeur de près de 6,6 milliards d’euros constitué de plus de 4 200 actifs commerciaux et de bureaux. Sofidy est une filiale de Tikehau Capital.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société