tourL’assemblée générale de la masse des obligataires de MRM, société d’investissement immobilier spécialisée dans l’immobilier de commerces et de bureaux, a agréé la modification du contrat d’émission de l’emprunt obligataire émis en 2005 par DB Dynamique Financière, aujourd’hui filiale à 100% de MRM, et d’un montant nominal de 54 millions d’euros à échéance 31 décembre 2013. C’était la condition pour que Scor prenne le contrôle de la société après avoir reçu une dérogation par l’AMF à l’obligation de lancer une OPA bien qu’à terme l’assureur détienne 59,5 % du capital de MRM. L’investissement de Scor est réalisé dans le cadre d’une augmentation de capital souscrite en numéraire comprise entre 41 et 54 millions d’euros.

Concrètement les porteurs d’obligations ont accepté l’introduction d’une clause permettant la conversion des obligations en actions MRM. La maturité des obligations a été étendue de 2013 à 2050 et le taux d’intérêt annuel sur les obligations a été ramené de 5% à 0,05% à compter du 1er avril 2013. Enfin la date d’exigibilité des intérêts courus entre le 1er janvier 2013 et le 31 mars 2013 a été reportée à 2050. L’option de conversion des obligations DB Dynamique Financière en actions nouvelles de MRM sera exerçable dans les quinze jours suivant l’approbation par l’Assemblée générale des actionnaires de MRM (le 13 mai prochain) des différents projets de résolution nécessaires en vue de la réalisation de l’opération.

La modification du contrat d’émission des obligations s’inscrit dans le cadre du projet de recapitalisation de MRM par la SCOR SE  annoncé le 8 mars 2013. Ce projet prévoit une prise de participation majoritaire de SCOR dans le capital de MRM sous la forme d’une augmentation de capital réservée, d’un montant compris entre 41,1 et 53,4 millions d’euros, dont la réalisation est conditionnée par une restructuration du passif financier de MRM. En vertu du protocole d’investissement conclu avec SCOR, au moins 85% des obligations devront être converties en actions MRM dans le cadre de l’opération.

La recapitalisation de MRM menée conformément au protocole d’investissement annoncé le 8 mars va modifier la structure actionnariale de MRM. Les porteurs actuels d’obligations détiendront 32,1% du capital de MRM hors impact dilutif lié à l’éventuel exercice des BSA qui auront été attribués aux actionnaires actuels de MRM dans le cadre de l’opération. En cas d’exercice de la totalité des BSA, cette participation serait ramenée à 30,9% du capital.  SCOR détiendra 59,9% du capital de MRM hors impact dilutif lié à l’éventuel exercice des BSA mentionnés ci-dessus, soit le seuil maximum autorisé dans le régime SIIC. En cas d’exercice de la totalité des BSA, cette participation serait ramenée à 57,6% du capital. Les actionnaires actuels de MRM conserveraient 8% du capital. Post exercice des BSA qui leur seraient attribués, les actionnaires actuels pourraient détenir jusqu’à 11,5% du capital.

A propos de MRM
Société d’investissement immobilier cotée, MRM détient un portefeuille mixte d’immeubles de bureaux et de commerces, composé de biens stabilisés et de biens en cours de valorisation, d’une valeur de 269,0 millions d’euros à fin décembre 2012. Son patrimoine a été constitué progressivement depuis le second semestre 2007 avec l’apport des actifs de Dynamique Bureaux et Commerces Rendement, deux sociétés d’investissement créées et gérées par CBRE Global Investors, ainsi que les acquisitions réalisées en propre par ses filiales. Les opérations immobilières de MRM sont gérées par CBRE Global Investors.

Pierrepapier.fr