Les SCPI s’inscrivent dans le futur

Marc-Olivier Penin, directeur général de La Française REM, est face à la caméra de pierrepapier.fr. Nouvelles thématiques, digitalisation, gestion responsable : les SCPI du futur sont déjà en ordre de marche. Analyse.

Les SCPI sont-elles en train de se « transformer » ?

Les grandes transformations à attendre sur les SCPI, c’est d’abord la densification de l’offre. Avec l’apparition de nouveaux acteurs. Et le lancement de SCPI thématiques sur des thèmes comme la santé, l’investissement sur le Grand Paris, ou en dehors de France. Et donc, la novation, c’est que l’investisseur en SCPI va pouvoir gérer son allocation. En choisissant des « grosses » SCPI elles-mêmes diversifiées. Mais aussi en ajoutant une dose de conviction via des SCPI thématiques.

Quid du digital ?

La 2ème grande transformation, c’est la progression fulgurante du digital. Qui fait basculer la SCPI dans une nouvelle ère. Vous pouvez, depuis chez vous, vous connecter à un site et souscrire entièrement à distance un produit SCPI. En allant jusqu’à la signature des documents à distance. Et évidement la gestion des mouvements financiers est possible. Vous pouvez opter pour des versements réguliers, mensuels, trimestriels, en nombre de parts. Demain, vous pourrez le faire en montant en euros. Demain, vous pourrez également basculer une partie des distributions que vous percevrez en nouvelles parts de SCPI. Et tout ça, vous le faites depuis chez vous, via votre espace client, de façon complètement maitrisée et modulable dans le temps.

L’ISR, on en parle ?

La dernière modification, c’est l’avènement de l’ISR et de l’ESG, qui font aussi basculer la SCPI dans le monde de demain. La gestion durable des immeubles, c’est un vrai sujet. On me demande souvent s’il y a une valeur « verte » à donner aux immeubles. Notre analyse, c’est plutôt de dire que cela va être un incontournable de la valorisation et de la bonne tenue des valeurs dans le temps. Il n’y aura pas de performances durables sans gestion immobilière durable. À ce sujet, je souligne le nouveau label ISR immobilier qui qualifie l’engagement des sociétés de gestion et des équipes de gestion qui recherchent cette gestion durable des bâtiments.

En conclusion…

En résumé, des nouveaux acteurs, des SCPI thématiques, une révolution digitale à l’œuvre, une gestion durable de l’immobilier : les SCPI s’inscrivent désormais dans le futur…

Propos recueillis par pierrepapier.fr


Lire aussi

Marc-Olivier Penin, La Française REM: « Une SCPI de 10 Md€ pourrait faire sens…»

Le projet de fusion-absorption autour d’Epargne Foncière approuvé par les associés

La Française : 23,6 milliards d’euros sous gestion en immobilier


A propos de La Française(i)

Les changements majeurs liés aux défis environnementaux et sociétaux sont autant d’opportunités de reconsidérer l’avenir. Les nouveaux leviers identifiés constitueront la croissance et la performance financière de demain. C’est dans cet esprit que La Française, groupe de gestion, forge ses convictions d’investissement et conçoit sa mission. Organisée autour de 2 piliers que sont les « actifs financiers » et les « actifs immobiliers », La Française déploie un modèle multi-boutiques auprès d’une clientèle institutionnelle et patrimoniale en France et à l’international. Convaincu des profondes transformations inhérentes à un monde plus digitalisé et connecté, le Groupe a créé une plateforme d’innovation qui vient fédérer les nouvelles activités identifiées comme des business clés pour demain. La Française dispose de 53 milliards d’euros d’actifs en gestion en date du 31/12/2020 et exerce ses activités à Paris, Francfort, Hambourg, Londres, Luxembourg, Madrid, Milan, Hong Kong et Séoul.

(i) Information extraite d’un document officiel de la société