Le crowdfunding immobilier s’impose de plus en plus comme une solution de financement complémentaire

Les derniers chiffres publiés par le baromètre Fundimmo-HelloCrowdfunding confirment la forte dynamique de croissance dont bénéficie le crowdfunding immobilier. En six mois, il a déjà recueilli 4/5e des sommes collectées en 2020. Son rendement moyen reste supérieur à 9%. Et il attire de plus en plus de promoteurs, séduits par cette forme de financement complémentaire.

Le dernier baromètre semestriel du crowdfunding immobilier, réalisé par la plateforme Fundimmo et HelloCrowdfunding, atteste de la montée en puissance de cette formule de financement dite « alternative ». Sur les six premiers mois de l’année, les 40 principales plateformes recensées ont levé 408,1 M€. Soit déjà les 4/5e des sommes collectées en 2020.

Crowdfunding immobilier : déjà plus de 400 M€ levés au 1er semestre 2021

L’an dernier, en dépit de l’impact de la crise sanitaire sur le secteur, le crowdfunding immobilier avait franchi la barre des 500 M€ de collecte annuelle. Affichant une progression de +35% par rapport à 2019. Sa croissance sur le 1e semestre est encore plus impressionnante : +122%, par rapport au 1S 2020. « Le secteur du crowdfunding immobilier a connu une belle dynamique durant ce premier semestre, retrouvant celle qui était la sienne avant la crise sanitaire » confirme Jérémie Benmoussa, président du directoire de Fundimmo. Rappelons que le crowdfunding immobilier, qui ne « pesait » en 2016 qu’un peu plus de 50 M€, s’inscrivait depuis lors sur un rythme de quasi-doublement de sa collecte chaque année. Ce nouvel envol des souscriptions n’est toutefois pas le seul indicateur qui atteste de la bonne santé du crowdfunding immobilier.

Une rentabilité annuelle toujours supérieure à 9%

Sa rentabilité reste en effet supérieure à 9%, son rendement annuel moyen ressortant à 9,2% fin juin. Contre 9,4% fin 2020. Le taux de défaut, malgré une augmentation conséquente du nombre de projets arrivés à terme (188 projets remboursés au 1S 2021, soit 35% de plus qu’au 1S 2020), reste très faible, à 0,10%. C’est 0,06 point de moins qu’en 2020. Le taux de retard moyen, qui mesure les dépassements de l’échéance contractuelle de remboursement, est en revanche en hausse. Alors qu’il avait baissé sur l’ensemble de l’année 2020, il s’établit à 7,1% pour les retards de moins de 6 mois (+2,7 points vs S1 2020). Et à 6,2% pour les retards de plus 6 mois (+0,5 point). Une progression qui s’explique peut-être par une nouvelle contraction de la durée moyenne de placement. Elle se positionne à 20,5 mois, contre 21 mois au 1S 2020.

Près de 1 000 opérateurs ont eu recours au crowdfunding immobilier depuis sa création

Une réduction des délais accordés aux promoteurs, alors même que, compte tenu de l’allongement de la durée des chantiers et de la commercialisation des projets, depuis le début de la crise sanitaire, les promoteurs auraient plutôt besoin de plus de marge de manœuvre… Les professionnels de l’immobilier sont néanmoins de plus en plus nombreux à faire appel au crowdfunding.  « 961 opérateurs se sont laissé convaincre par ce mode de financement depuis la création du marché, dont 181 nouveaux sur ce premier semestre 2021 », établit le baromètre Fundimmo-HelloCrowdfunding. Leurs demandes portent sur des projets de taille de plus en plus importante. Le montant moyen d’un financement progresse en effet encore de 8,5% au 1S 2021 (à 872 074 €). Et les projets compris entre 5 et 8 M€ représentent maintenant 17% de la collecte totale.

Une solution de financement complémentaire aux prêts bancaires traditionnels

Le signe que le crowdfunding immobilier s’installe « dans le paysage des outils de financement de projets immobiliers pour les professionnels », considère Jérémie Benmoussa. Le rapprochement « entre de grandes banques et des plateformes de financement participatif, pour déployer des offres de financement communes » serait même un « nouveau signal encourageant » selon le président de Fundimmo, de la « reconnaissance du crowdfunding comme une solution de financement complémentaire aux prêts bancaires traditionnels ». Dont acte. Côté épargnants, le succès est aussi au rendez-vous. En témoignent les montants records collectés. On notera toutefois que le nombre d’investisseurs par collecte est en baisse (à 302, soit 38% de moins qu’au 1S 2020). Le placement moyen s’inscrit lui aussi en retrait. Il était de 2 888 € au 1S 2021. Contre 4 711 € sur l’ensemble de l’année 2020.

Frédéric Tixier

Lire aussi

Crowdfunding immobilier : 9,3% de rendement annuel en 2020…

Céline Mahinc, Eden Finances : « Le crowdfunding immobilier est une classe d’actifs à part entière »


A propos de Fundimmo(i)

Lancée en décembre 2015 et filiale de Foncière Atland depuis juillet 2019, Fundimmo est une plateforme française de crowdfunding 100% immobilier, spécialisée en immobilier d’entreprise. Fundimmo est une société française de financement participatif en immobilier, immatriculée en qualité de Conseiller en Investissements Participatifs (CIP) auprès de l’ORIAS (n°14004248). Les promoteurs immobiliers peuvent faire appel aux particuliers pour compléter les fonds propres nécessaires au montage de leur programme, sous réserve qu’il ait été sélectionné et validé par le comité consultatif Fundimmo constitué de professionnels du secteur immobilier. Les particuliers investisseurs peuvent étudier les opportunités offertes, sélectionner les programmes de leur choix, puis, définir librement le montant de leur placement à partir de 1 000 €.

 (i) Information extraite d’un document officiel de la société