Céline Mahinc, Eden Finances : « Le crowdfunding immobilier est une classe d’actifs à part entière »

Céline Mahinc, fondatrice du cabinet Eden Finances, face à la caméra de pierrepapier.fr. Le crowdfunding immobilier, désormais classe d’actifs à part entière, a résisté à la crise. Il participe même désormais activement au financement de l’économie. Prise de parole.

Le crowdfunding immobilier, une nouvelle classe d’actifs ?

Le crowdfunding immobilier peut réellement être considéré comme une classe d’actifs à part entière. Les chiffres parlent d’eux mêmes. La collecte cumulée de l’ensemble des plateformes de crowdfunding immobilier, tous projets confondus, dépasse le milliard d’euros. Elle a servi à financer plus de 1 700 projets. C’est en outre une classe d’actifs que l’on peut qualifier de fiable. Plus de la moitié des plateformes de crowdfunding immobilier dépasse aujourd’hui les 4 ans d’existence. Elles affichent des tracks records rassurants, avec des taux de défaut minimes. Et une promesse de rentabilité intéressante par rapport aux produits de taux – avec, bien sûr, un risque plus élevé -, tout en délivrant des rendements sur un horizon de placement plutôt court, d’environ 2 ans en moyenne.

Le crowdfunding immobilier, c’est quoi, plus précisément ?

Décrire le crowdfunding immobilier en quelques mots, c’est faire l’analogie avec les tours de table de promotion immobilière, ou les solutions de type club deal. Le principal montage en crowdfunding immobilier aujourd’hui est le financement de la promotion immobilière sur le secteur résidentiel. J’ajoute qu’au-delà d’être une nouvelle classe d’actifs innovante, le crowdfunding immobilier a répondu présent sur le financement de l’économie française. On observe en effet qu’au cours du 1er semestre 2020, le crowdfunding immobilier a attiré plus de capitaux et financé plus de projets qu’au cours du 1er semestre 2019. De nombreux acteurs sont éligibles à ce type de financement. Ce qui génère toujours plus de solutions d’investissement destinées aux investisseurs particuliers mais aussi institutionnels.

Des innovations à venir ?

Oui, car au-delà des multiples offres existantes, de la créativité et de l’inventivité du crowdfunding immobilier, l’interprofessionnalité s’invite maintenant « au bal ». Ce qui est source de belles perspectives de collaboration et de travail en commun. Ce qui est intéressant et fascinant dans le crowdfunding immobilier, c’est sa richesse, son agilité, son innovation, mais aussi l’humain…

Propos recueillis par pierrepapier.fr


Lire aussi

Le crowdfunding immobilier s’achemine vers les 500 M€ de collecte en 2020

Crowdfunding immobilier et coronavirus : quid des plateformes ?

La fiscalité du crowdfunding en pratique