Forte croissance des loyers de la Foncière des 6ème et 7ème Arrondissements de Paris

saint_honoreLe chiffre d’affaires du 1er trimestre 2013 de la Foncière des 6ème et 7ème Arrondissements de Paris s’établit à 9,06 millions d’euros (contre 7,5 millions d’euros au 1er trimestre 2012) en hausse de 20,8%. Ses loyers progressent de 32 %, à 6,1 millions d’euros avec l’entrée en location des immeubles du 43-45 et 47-49, rue Saint Dominique, au début de l’exercice 2013. Au 31 mars 2013, le taux de vacance financière du patrimoine s’établit à 3% (contre 6,9% au 31 décembre 2012). Ne restent disponibles à la location que l’hôtel particulier du 138 bis, rue de Grenelle (700m²) ainsi que trois niveaux de l’immeuble du 209, rue de l’université.

Parallèlement, le chiffre d’affaires de l’activité hôtelière se maintient au niveau élevé du premier trimestre 2012 et s’établit à 2,9 MEUR (montant identique à celui au 31 mars 2012), démontrant la résilience de l’hôtellerie bien située en centre ville.

Selon la société, en 2013, les cash-flows bénéficieront de la hausse significative des loyers. A périmètre constant, les investissements liés aux restructurations d’immeubles sont en effet terminés et les immeubles mis en exploitation. La Foncière des 6ème et 7ème Arrondissements de Paris (SIIC) verra ses revenus fonciers augmenter avec la location du 138 bis, rue de Grenelle, en cours de commercialisation, ainsi qu’avec celle intervenue début 2013 du 24, rue de l’Université qui produira des loyers en 2014.

A propos de Foncière 6 et 7ème arrondissements de Paris
Foncière 6 et 7ème arrondissements de Paris est une société d’investissement immobilier cotée contrôlée par des institutionnels (PHRV, Groupe Covéa, Groupe Allianz, Assurances du Crédit Mutuel Vie et Cofitem-Cofimur) dont une partie ont formé un concert pour prendre le contrôle en 2012 de la foncière Paris France.
Au-delà de cette participation, Foncière des 6ème et 7ème Arrondissements de Paris est spécialisée dans la détention et la gestion d’actifs immobiliers commerciaux situés dans les principaux arrondissements de la rive gauche de Paris. A la fin 2012, le patrimoine, composé de 14 immeubles, totalise une surface de près de 56 000 m2 pour une valeur comptable de 583,6 millions d’euros. L’actif net réévalué hors droits par action atteignait 20,6 euros au 31 décembre 2012, contre 20,1 euros au 31 décembre 2011.
Le dividende de 0,75 euro, en forte hausse sur l’année précédente (0,6 euro) fait ressortir un rendement de 4,46 %.
Le 14 mai 2013, au cours de 16,80 euros, sa capitalisation boursière ressort à 430 millions d’euros.

pierrepapier.fr