Entrepôts en France : Cushman & Wakefield s’attend à un volume d’investissement record en 2017

520 M€ ont été investis en immobilier logistique au 1er trimestre 2017, en France, selon Cushman & Wakefield. C’est encore une fois « l’un des meilleurs démarrages de la décennie », constate le courtier qui s’attend à une année exceptionnelle, potentiellement capable de dépasser le record de 2007 (2,5 Md€ annuels)

Alors que 2016 fut une année active sur le front des cessions de grands entrepôts, 2017 devrait être celle de l’acquisition de portefeuilles déjà constitués. « Les trois portefeuilles arbitrés au 1er trimestre 2017 ont concentré à eux seuls 75% des volumes traités en immobilier logistique », constate en effet Cushman & Wakefield dans la dernière étude qu’il consacre au marché des entrepôts en France.

Montée en puissance des fonds d’investissement généralistes – Le courtier recense 520 M€ investis sur ce segment au 1T 2017. C’est à peu près autant que sur l’ensemble du 1er semestre 2016, ce qui laisse « présager une année exceptionnelle, voire un dépassement du record de 2007 – environ 2,5 Md€ » -, explique Cushman & Wakefield. Le marché des entrepôts, « animé par l’arrivée des investisseurs généralistes en 2016 », devrait en effet continuer à attirer les capitaux cette année. « Les pure players restent les principaux intervenants sur cette classe d’actif au 1er trimestre 2017, mais fonds d’investissement généralistes, compagnies d’assurance et nouveaux entrants asiatiques sont en embuscade ; et continuent de démontrer leur propension à investir sur des portefeuilles de grande taille » analyse Magali Marton, Directrice des Etudes de Cushman & Wakefield.

Demande placée, une note encourageante – La demande placée – 664 000 m2 – est quant à elle soutenue par le « e-commerce et la poursuite du redéploiement des chaînes d’approvisionnement de la grande distribution », constate le courtier. Un volume certes inférieur à celui de l’exceptionnel 1T 2016 (890 000 m2), mais qui s’inscrit néanmoins « dans la tranche haute des meilleurs démarrages observés ces dernières années ». Pour Cushman & Wakefield, quelques tensions haussières sur les loyers peuvent être signalées sur les plateformes logistiques de dernière génération. « Sur les marchés de l’Île-de-France et de Lyon, le loyer prime s’établit respectivement à 55 €/m²/an et 47 €/m²/an, ces valeurs s’échelonnant de 41 à 44 €/m²/an sur les autres marchés de la dorsale », explique-t-il. Pour mémoire, BNP Paribas Real Estate estimait quant à lui le taux de rendement « prime » en Île-de-France à 5,50 % à la fin du 4e trimestre 2016.

A propos de Cushman & Wakefield(i)
Leader mondial des services dédiés à l’immobilier d’entreprise, Cushman & Wakefield accompagne ses clients dans la transformation des modes de travail, de consommation et de vie. Nos 45 000 collaborateurs implantés dans plus de 70 pays conseillent leurs clients, utilisateurs et investisseurs internationaux, dans la valorisation de leurs actifs immobiliers en combinant perspective mondiale et expertise locale à forte valeur ajoutée, à une plate-forme complète de solutions immobilières. Cushman & Wakefield compte parmi les leaders mondiaux de services en immobilier d’entreprise avec un chiffre d’affaires de 6 mds de dollars réalisé via ses lignes de métiers principales : transaction, investissement, gestion d’actifs immobiliers, facility management (sous la marque C&W Services), conseils aux utilisateurs, asset management (sous la marque DTZ Investors), project management et expertise.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *