Collecte 2018 SCPI et OPCI : 7,2 Md€

Les SCPI et OPCI grand public ont collecté plus de 7,2 Md€ en 2018. C’est moins qu’en 2017, où le seuil des 10 Md€ avait été dépassé. Les véhicules de la pierre-papier continuent toutefois de séduire une proportion croissante d’épargnants. Leur capitalisation totale dépasse les 70 Md€.

Leur rythme de souscription reste soutenu, et bien au-delà de sa moyenne des dix ou même cinq dernières années. Avec une collecte de 5,1 Md€ en 2018, selon les dernières données ASPIM/IEIF, les SCPI ne rééditent certes pas leur « exploit » de 2017 – avec un montant historique de plus de 6 Md€ -, mais demeurent, comme le souligne l’ASPIM dans un communiqué, dans une « dynamique commerciale » parfaitement positive.

Retour au niveau de 2016 pour les SCPI

Le chiffre 2018 confirme la tendance au tassement de la collecte observée dès le second semestre 2017. Mais les résultats du 4trimestre, où le niveau des souscriptions est reparti à la hausse (1,87 Md€ vs 1,33 Md€ au 3trimestre), attestent effectivement de l’attrait toujours soutenu pour les SCPI. En dépit de ce repli de 19,4% par rapport au niveau de 2017, la collecte 2018 reste en outre supérieure à celle observée ces dernières années, revenant peu ou prou au montant enregistré en 2016 (5,3 Md€). Surtout, la capitalisation de ces véhicules franchit un nouveau seuil, celui des 55 Md€. Encore une goutte d’eau certes, comparée à l’encours de l’assurance vie (1 700 Md€ fin 2018), mais déjà plus de 3 fois supérieure à sa taille d’il y a dix ans (17,1 Md€).


Décélération plus brutale pour les OPCI

Côté OPCI grand public, le repli du rythme des souscriptions est plus brutal. Ces derniers n’ont collecté que 2,14 Md€ en 2018, contre 4,2 Md€ en 2017, soit une collecte nette divisée par deux en un an. « Sous l’impulsion des plus grandes capitalisations, le marché a repris son souffle après les pics de collecte à plus de 4 Md€ observés en 2016 et 2017 », explique l’ASPIM, soulignant que « parmi les 18 OPCI grand public actifs en 2018, 10 ont vu le volume de collecte annuel progresser par rapport à 2017 ». Les OPCI ont aussi souffert d’un repli de leur valeur, à la différence des SCPI. L’an dernier, la valorisation moyenne pondérée de leurs parts a reculé de 0,4%, sous l’effet de la performance négative de l’immobilier coté européen (-15,9%¹) qui entre pour partie dans la composition de leurs actifs (12% à fin 2017).


SCPI vs OPCI

Conséquence : la part des OPCI dans la collecte globale des véhicules de la pierre-papier, qui s’était déjà tassée en 2017 – plus en raison de la forte progression des encours des SCPI que d’un recul de ceux des OPCI – est cette fois en nette régression. En 2018, les OPCI n’ont représenté que 29,6% des souscriptions nettes, contre près de 43% en 2016 et de 40% en 2017…

Frédéric Tixier


A propos de l’IEIF

Créé en 1986, l’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière est un centre d’études, de prospective et de recherche appliquée indépendant qui met à disposition des décideurs immobiliers des outils de veille, d’analyse et de prévision. Il regroupe 115 sociétés : investisseurs institutionnels, foncières cotées, gestionnaires d’actifs, promoteurs, banques, commercialisateurs… Il a pour vocation d’être un incubateur d’idées pour la profession et un cercle de réflexion des professionnels de l’immobilier et de la finance. L’activité de l’IEIF s’articule autour de trois pôles : Les marchés immobiliers (Tertiaire, Commerce et Logement), les fonds immobiliers cotés (SIIC-REITs) et non cotés (SCPI-OPCI) et le Club Analyse et Prévision.

A propos de l’ASPIM

L’Association française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM) promeut, représente et défend les intérêts de ses adhérents, les gestionnaires de fonds d’investissement alternatif (FIA) en immobilier (SCPI, OPCI et autres FIA « par objet »). Créée en 1975, l’ASPIM est une association à but non lucratif qui réunit tous les acteurs du métier de la gestion des fonds immobiliers non cotés. Au 30 septembre 2018, les Fonds d’Investissement Alternatifs (FIA) en immobilier (SCPI, OPCI, OPPCI et autres FIA) affichaient un encours global de plus de 155 Md€.

[1] Variation de l’indice Euronext IEIF REIT Europe en 2018