Le conseil d’administration de Tour Eiffel se prononce en faveur de l’OPA de SMA-BTP

tour-eiffel-cielLes administrateurs mettent en avant le développement sécurisé de la foncière dans l’avis motivé rendu à la suite du dépôt de l’offre publique. La faiblesse du prix de 48 euros par action n’a pas fait obstacle à leur adhésion à l’OPA.

« Au vu des éléments qui précèdent, le conseil d’administration de la Société considère à l’unanimité que l’offre est, sous les réserves décrites ci-après, conforme à l’intérêt de la Société et de ses salariés et permettrait à la Société d’avoir un actionnariat stabilisé pour poursuivre son développement» : le conseil d’administration de la SIIC Tour Eiffel accueille favorablement l’OPA de SMA-BTP sur ses titres, au terme d’un avis longuement motivé en réponse au dépôt de l’offre. Seul bémol : le prix ! Les administrateurs de Tour Eiffel relèvent que « le prix de 48,0 euros par action proposé par la SMA-BTP ne reflète pas suffisamment la valeur intrinsèque de la Société » mais modèrent ce jugement en «  constatant que l’offre représente une opportunité pour les actionnaires qui souhaiteraient bénéficier d’une liquidité immédiate et intégrale de leur participation ». Les administrateurs s’engagent parallèlement à apporter à SMA-BTP 51% des actions Tour Eiffel qu’ils détiennent.

C’est clairement les perspectives offertes en termes de développement pour la foncière et la sécurité que lui assurerait un adossement à un puissant assureur qui l’emportent dans cet avis motivé. Alors que l’une des principales motivations du conseil, à savoir échapper à l’emprise du principal actionnaire Chuc Hoang qui détient près de 30 % du capital de la SIIC, n’est jamais mentionnée.

Reste que même si le conseil de Tour Eiffel reprend l’un des arguments de l’initiateur de l’OPA – la menace que fait peser le renouvellement de la moitié des baux en 2014 et 2015 – cela ne suffise à convaincre les actionnaires de la SIIC. Mais SMA-BTP peut maintenant librement relever le prix de son offre qui a reçu le sceau de « l’OPA amicale ».

pierrepapier.fr