Unibail Rodamco rassure avec ses résultats, et déçoit avec son actif net révalué

La plus grosse  foncière européenne, Unibail-Rodamco, a publié un résultat net récurrent par action de 9,03 euros (-2 ,6 % contre une prévision initiale du groupe de – 3 à – 5%) et un actif net réévalué (ANR) par action de 130,70 euros, en hausse de 4,9% par rapport à 2010. Le groupe proposera un dividende de 8 euros par action en numéraire au titre de 2011. Ce qui correspond à un taxe distribution du résultat net récurrent de 89%.

Le résultat s’est révélé un peu supérieur aux attentes du consensus des analystes suivant le titre. Mais certains analystes ne cachaient pas leur déception au regard de la publication de la valeur d’ANR. C’est ce qui semble expliquer le mauvais accueil de ces résultats par le marché : le cours de l’action a cédé 2,92 % lors de la séance du jeudi 2 février.

Le groupe a cédé pour 1,099 milliard d’euros d’actifs en 2011 et à procédé à des investissements et acquisition de 1,438 milliard d’euros.

Prévisions 2012-2015

Pour 2012, le groupe reste confiant quant à la croissance de ses loyers. Cette perspective repose sur des fondamentaux solides : une vacance faible, des taux d’effort limités, des loyers en hausse, et un coût de la dette contenu. Cependant, l’impact de la crise de la zone euro sur la consommation et la situation des commerces ne peut pas être ignoré, et « la prudence est de mise », précise le groupe. Dans ce contexte, il anticipe une croissance de son résultat net récurrent par action d’environ 4% en 2012.

La période 2013-2015 dépendra fortement de la résolution de la crise économique. Unibail-Rodamco confirme sa stratégie de développement, d’investissement et de gestion de lieux uniques de commerces, de bureaux et de congrès-expositions et maintient son objectif d’une croissance annuelle du résultat net récurrent par action de 5% à 7% en moyenne sur la période.

Pierrepapier.fr >> actualité >> SIIC