La foncière franco-néerlandaise fait un retour remarqué sur les marchés financiers. Elle vient d’émettre avec succès 2 Md€ d’obligations perpétuelles, des titres hybrides à la frontière entre dette et capital. Cette émission servira à refinancer une partie du coût d’acquisition de l’australien Westfield.

C’est une première pour une foncière européenne. Unibail-Rodamco, la plus grosse capitalisation européenne du secteur juste derrière l’allemande Vovonia, a annoncé le 17 avril le succès du placement d’une émission de titres hybrides pour 2 Md€.

Obligations perpétuelles – L’opération se décompose en deux tranches, une tranche de 1 250 M€ d’hybride perpétuel « Non Call » 5,5 ans, assortie d’un coupon à 2,125%, et une tranche de 750 M€ d’hybride perpétuel « Non Call » 8 ans, 2,875%. Ces titres sont en fait des obligations perpétuelles, que l’émetteur peut racheter à l’issue d’une échéance donnée, cinq ans et demi pour la 1èretranche, huit ans pour la seconde. Le taux du coupon est de la même façon fixé jusqu’à l’échéance initiale, et est ensuite réajusté en fonction des conditions de marché. Le paiement de ce coupon est lui-même subordonné à la dette de l’émetteur, ce qui explique pourquoi il offre un rendement supérieur aux obligations classiques.

Considérées comme du capital – Ce type d’opération présente pour l’émetteur un avantage de taille, puisqu’il n’impacte pas son ratio d’endettement. Ces obligations perpétuelles sont en effet considérées comme des fonds propres par les normes IFRS. Elles serviront à refinancer une partie du crédit-relais qu’Unibail-Rodamco avait contracté pour financer l’acquisition de l’australien Westfield.

Ce qui va en fait permettre à la foncière de minorer son endettement, et «de maintenir la notation attractive de sa dette non hybride et son faible coût – 14,9 Mds€ à un coût de 1,4% à fin 2017 pour une maturité moyenne de 7,2 années – », explique le bureau d’analyse Invest Securities dans la note qu’il consacre à l’opération. Invest Securities se dit par ailleurs confiant « dans la bonne mise en œuvre du calendrier de rapprochement » avec Westfield, la clôture étant prévue pour fin mai.

Vif succès – L’émission a d’ailleurs connu un très vif succès auprès des investisseurs, qu’Unibail-Rodamco avait sensibilisés lors d’un roadshow européen la semaine dernière, puisque le carnet d’ordre s’est élevé à 6,8 Md€, plus de trois fois le montant de l’opération. Lors de son annonce, le titre a également bien réagi, gagnant 1,68% lors de la séance du 18 avril (193,30 € en clôture).

Frédéric Tixier


A propos d’Unibail-Rodamco(i)
Créé en 1968, Unibail-Rodamco SE est le premier groupe coté d’immobilier commercial en Europe, présent dans 11 pays de l’Union européenne et doté d’un portefeuille d’actifs d’une valeur de 43,1 Md€ au 31 décembre 2017. À la fois gestionnaire, investisseur et promoteur, le Groupe couvre toute la chaîne de valeur de l’immobilier. Grâce à ses 2 000 employés, Unibail-Rodamco applique ses savoir-faire à des segments de marchés spécifiques comme les grands centres commerciaux des villes majeures d’Europe, ou comme les grands bureaux ou centres de congrès-expositions dans la région parisienne. Le Groupe est membre des indices CAC 40 à Paris, AEX 25 à Amsterdam et EuroSTOXX 50. Il bénéficie d’une notation A par Standard & Poor’s et Fitch Ratings.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *