Tour Eiffel accélère encore son désendettement

Mark Inch et Robert Waterland, les dirigeants de la SIIC Tour Eiffel se sont démenés ces derniers mois pour laisser une place nette à leurs successeurs, même s’ils resteront dans les allées de la gouvernance de cette société foncière. C’est en effet en septembre prochain qu’ils prendront du recul en laissant la direction générale de la société à Renaud Haberkorn.

Tour Eiffel a annoncé mardi 10 juillet que dans la continuité de la refonte et de l’étalement de ses échéances de financement bancaire, elle a remboursé par anticipation la totalité de sa ligne de crédit corporate venant à terme le 30 septembre 2012, unique échéance de l’année.

Le refinancement de cette ligne, octroyée en mars 2010 par Natixis pour un montant initial de 35 M€, a été réalisé grâce à la mise en place d’un emprunt amortissable de 8M€ (en deux tranches de 10 et 15 ans) et aux ressources propres de la société pour 3,4M€.

Cette opération intervient après plusieurs opérations de refinancement pour un montant global de 120 millions et des cessions pour 50 millions réalisées au premier semestre 2012.

En bourse, le titre Tour Eiffel se montrait tout aussi inefficient que lors des précédentes annonces de refinancement pour lesquelles il avait fallu attendre quelques jours pour que le cours de bourse intègre ces bonnes nouvelles.

A propos de la Société de la Tour Eiffel
Société d’Investissements Immobiliers Cotée (SIIC) sur Euronext Paris, sa stratégie privilégie l’investissement dans des zones à fort potentiel et la fourniture d’immeubles neufs loués à des acteurs de premier plan. Son patrimoine s’élève aujourd’hui à près de 1 milliard d’euros pour des actifs situés tant en province qu’en région parisienne.
Le 10 juillet 2012, au cours de 38,95 euros, la capitalisation boursière de la société ressortait à 235,6 millions d’euros

Pierrepapier.fr