SMA-BTP a les coudées franches pour relever son OPA sur Tour Eiffel

terreis-03L’actionnaire contestataire de la SIIC a perdu une nouvelle manche devant la cour d’appel. L’OPA peut ouvrir et l’assureur mutualiste devrait renchérir de 10 % son prix initialement proposé.

La cour d’appel de Paris a rejeté la demande de sursis à exécution déposée par MI29 concernant l’offre publique d’achat lancée par SMA-BTP. Cette offre publique devrait donc débuter prochainement.

Cela augure mal des recours formés par MI29 sur le fonds de l’OPA.

Dans un communiqué, la foncière indique que SMA-BTP est, désormais, en mesure de relever son offre, comme elle l’a annoncé le 2 avril 2014. Le Conseil d’administration de la Société de la Tour Eiffel, qui dans son avis initial sur l’offre de SMA-BTP avait appelé de ses vœux une amélioration des conditions financières de l’offre, se réunira à nouveau pour rendre son avis sur la surenchère lorsque celle-ci sera déposée.

Les sociétés contrôlées par Chuc Hoang (Eurobail, MI29) ont, parallèlement au dépôt du recours destiné à mettre hors-jeu l’initiateur de l’OPA initialement libellée à 48 euros par action Tour Eiffel, poursuivi leurs emplettes sur le marché en achetant près de 2 500 titres Tour Eiffel à 51,37 euros. Ces achats réalisés à un cours très proche de celui que l’on peut attendre du prix d’OPA renchéri – près de 52,80 euros – semble signifier la détermination de l’actionnaire contestataire à poursuivre son opposition à la prise de contrôle de la foncière par l’assureur mutualiste qu’il ne parvient pas à contrer sur le front judiciaire. Il alimente par là même la critique des dirigeants de Tour Eiffel qui pointent une tentative de prise de contrôle rampante par ce dernier qui est accusé de ne pas vouloir payer le prix que supposerait le lancement d’une OPA concurrente. Chuc Hoang détient désormais 29,5 % du capital de Tour Eiffel. SMA-BTP devra obtenir plus des deux tiers des actions composant le flottant du capital de Tour Eiffel pour parvenir à son but à l’issue de son OPA qui est d’en contrôler la moitié du capital. Le relèvement du prix de l’OPA de SMA-BTP était nécessaire pour y parvenir. Pas sûr que ce soit suffisant au regard de la valeur d’actif net réévalué par action Tour Eiffel qui ressort à 58,20 euros.

Pierrepapier.fr

Retrouvez tous les épisodes du feuilleton de Tout Eiffel sur Pierrepapier.fr, cliquez ici