SCPI Atland Voisin : des rendements jusqu’à 5,85%

La société de gestion vient de dévoiler le niveau de sa collecte 2019. Elle progresse de 70% par rapport à 2018. Les taux de distribution de ses 3 SCPI s’affichent une nouvelle fois dans le haut de la fourchette. Quoique globalement en léger retrait d’une année à l’autre.

Encore une année de forte croissance pour la société de gestion Atland Voisin. Depuis sa reprise par Foncière Atland, en 2015, l’ex-belle endormie dijonnaise connaît un rythme de développement exponentiel. En 2019, elle réalise une collecte de nouveau en forte hausse. Ses encours en SCPI frôlent désormais les 1,3 milliard d’euros. Et les rendements 2019 sont toujours dans le haut du panier…

Un encours sous gestion multiplié par 6 en 4 ans

« Atland Voisin poursuit sa percée remarquée sur le marché », se félicite d’ailleurs Jean-Christophe Antoine, aux commandes de la société de gestion depuis début 2016. Depuis son entrée dans le groupe Atland, l’encours sous gestion a été multiplié par 6. Passant de 250 M€ fin 2015 à 1,5 Md€ fin 2019. La collecte en SCPI, en très forte croissance, explique l’essentiel de cette progression. En 2019, elle atteint près de 500 M€. Soit 70% de mieux qu’en 2018 (380 M€). Et 56 fois plus qu’en 2015 (8,9 M€)… Comme les années précédentes, le principal de la collecte est porté par la SCPI désormais paquebot d’Atland Voisin : Epargne Pierre. Cette dernière a collecté 480 M€ d’argent frais l’an dernier. Et affiche désormais une capitalisation supérieure au milliard d’euros…


Une croissance portée par la SCPI Epargne Pierre

Les autres véhicules du groupe alignent des résultats moins flamboyants. Mais pas pour autant anecdotiques. Immo Placement, en phase d’augmentation de capital depuis juin 2019, a récolté près de 16 M€. Et espère accroître de 30% cette somme d’ici juin 2020. Foncière Remusat, une SCPI de commerce elle aussi à capital fixe, n’a pas en revanche ouvert son capital l’an dernier. Atland Voisin gère par ailleurs un OPPCI (Dumoulin), qui « a réalisé plusieurs opérations emblématiques » en 2019. Elle est également actionnaire (à 50%) de la société de gestion MyShareCompany, qui gère désormais MyShareSCPI. Cette dernière a recueilli 80 M€ de souscriptions l’an dernier. En dépit d’une accélération constante de sa collecte, Epargne Pierre affiche encore un taux de distribution très au-delà de la moyenne du marché.

Des rendements dans le haut de la fourchette du marché

Avec un DVM de 5,85% en 2019, la SCPI fait toutefois moins bien qu’en 2018 (5,97%). Mais ce recul s’explique en réalité, selon Atland Voisin, par une généreuse dotation du report à nouveau. Epargne Pierre a en effet enregistré « un résultat net lui permettant d’afficher une capacité distributive de 6,14% », explique la société de gestion. Un taux qui ne tient en outre pas compte « des distributions de plus-values à venir ». Et qui a été obtenu avec un effet de levier plutôt faible. Le taux d’endettement d’Epargne Pierre n’est en effet pour l’heure qu’à 3,57%. Elle conserve donc une marge de manœuvre importante pour doper sa rentabilité à venir. Côté Foncière Remusat, le rendement est lui aussi en légère baisse (5,21% vs 5,45%). Immo Placement affiche en revanche une hausse de son DVM, passé de 5,48% à 5,52%.


Poursuite de la croissance en 2020, mais risques à l’horizon

Les 3 SCPI d’Atland Voisin se situent donc au-dessus du DVM moyen du marché, estimé autour de 4,40%. La société de gestion anticipe la poursuite de la croissance du marché des SCPI en 2020. Ce qui risque d’encore d’accroître la concurrence entre les acteurs, notamment en termes d’acquisitions. Or, rappelle Atland Voisin, « jusqu’à présent la croissance du marché immobilier suffisait à réaliser une performance positive ». Ajoutant, comme une mise en garde : « ce temps nous semble bientôt révolu »… Pour continuer à produire de la performance au cours des prochaines années, certaines qualités seront nécessaires. Convictions, compétences, sélectivité, travail des équipes immobilières, précise Atland Voisin. Mais aussi intégration des critères ISR. Et la société de gestion entend bien « rester dans cette catégorie d’acteurs ». En complément de son activité SCPI, elle prévoit par ailleurs de mettre en place de « nouveaux relais de croissance ».

Frédéric Tixier


Lire aussi

Immo Placement joue les prolongations

Epargne Pierre : sa croissance n’affecte pas sa rentabilité

L’interview de Jean-Christophe Antoine


A propos d’Atland Voisin(i)

Pionnier en matière de placement immobilier collectif, avec la création d’Immo Placement dès 1968, Atland Voisin gère plusieurs SCPI en immobilier d’entreprise qui représentaient un patrimoine de près de 1,5 Mds € pour le compte de 23 000 associés environ au 31/12/2019. Son développement se poursuit en 2019 avec une collecte de près de 500 M€. Atland Voisin est filiale de Foncière Atland, Société d’Investissement Immobilier Cotée.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société