Collecte des SCPI en 2019 : nouveau record à 8,5 Md€

Collecte des SCPI en 2019 : nouveau record à 8,5 Md€

Les données ASPIM-IEIF viennent de sortir. Elles confirment le très fort rebond de la collecte des SCPI d’entreprise en 2019. Leur rendement annuel s’établit à 4,4%. Il est donc supérieur au chiffre de 2018 : 4,34%.

On s’attendait à un record… le précédent est effectivement pulvérisé. Avec une collecte nette de 8,5 Md€ en 2019, les SCPI d’entreprise explosent le chiffre de 2017 (6,1 Md€). C’est ce que confirment les statistiques annuelles publiées aujourd’hui par l’ASPIM et l’IEIF.

SCPI : une collecte globale 2019 de 8,6 Md€

Si l’on ajoute à la collecte des SCPI d’entreprise celle des SCPI résidentielles (134,5 M€), c’est d’un montant total de 8,6 Md€ qu’il faut créditer l’exercice 2019. Le rebond le plus important revient toutefois aux seules SCPI d’entreprise. A 8,5 Md€, elles affichent une collecte de 70% supérieure à celle de 2018 (4,97 Md€). Et de 34% supérieur au chiffre 2017, leur précédent record. Avec la collecte des OPCI en 2019 (2,8 Md€), l’ensemble des véhicules non cotés de la pierre-papier bouclent un exercice historique. Avec 11,4 Md€ de capitaux nets engrangés. « OPCI et SCPI s’affirment, année après année, comme des produits performants et stables dans un contexte de baisse du rendement de l’épargne », explique Véronique Donnadieu, déléguée générale de l’ASPIM. Ajoutant : « ces véhicules devraient trouver toute leur place dans le nouveau plan épargne retraite (PER) ».


Collecte des SCPI : les « diversifiées » continuent leur percée

C’est une nouvelle fois la catégorie des SCPI de bureaux qui constitue l’essentiel de la collecte 2019. Avec 52,5% des souscriptions nettes, sa part relative a peu varié au cours des derniers exercices. En revanche, la catégorie des SCPI « diversifiées » continue à gagner des parts de marché. Sa collecte a été multipliée par deux par rapport à 2018. Et affiche une progression de 145% par rapport à 2017. Résultat, les « diversifiées » représentent en 2019 près de 27% de la collecte globale. Contre 15% en 2017. Une montée en puissance qui s’est faite au détriment des SCPI commerces. Ces dernières ont eu beau collecter 74% de plus qu’en 2018, elles sont loin d’avoir retrouvé leurs niveaux de collecte antérieurs. En 2017, elles s’affichaient à 955 M€. Contre 578 M€ en 2019. Résultat : elles ne représentent plus que 6,8% de la collecte globale. Contre 15,1% en 2017.


Un taux de distribution de 4,4% pour les SCPI en 2019

Côté performance, les SCPI font un peu moins bien qu’attendu. Plusieurs sources les créditaient d’un taux de distribution supérieur à 4,5% en 2019. C’est finalement le chiffre de 4,4% que retiennent officiellement l’ASPIM et l’IEIF. Après avoir collecté les performances de l’ensemble des SCPI du marché. Ce DVM améliore toutefois une nouvelle fois la prime de risque des SCPI. Elle se situe à 480 points de base au-dessus des emprunts d’Etat à 10 ans. Surtout, il progresse de 6 points par rapport à 2018 (4,34%). C’est la première fois, depuis 1999, qu’un tel phénomène se produit. A l’époque, le rendement des SCPI culminait à 8,18%, après plusieurs années de hausse ininterrompue. Il n’a cessé de baisser depuis lors.


Une performance globale elle aussi en hausse

2019 est donc une année également exceptionnelle en termes de performance. Car s’ajoute au rendement une variation du prix de la part (VPM) elle aussi en progression. + 1,2% contre + 0,8% en 2018. La performance des SCPI s’affiche donc globalement à 5,6% sur l’année. Un résultat d’autant plus remarquable qu’il est réalisé dans un contexte global de contraction des rendements de l’immobilier…

Frédéric Tixier


Lire aussi

OPCI : une collecte 2019 à 2,6 milliards d’euros

Collecte 2019 des SCPI : record confirmé


A propos de l’IEIF(i)

Créé en 1986, l’IEIF est un centre d’études, de recherche et de prospective indépendant spécialisé en immobilier. Son objectif est de soutenir les acteurs de l’immobilier et de l’investissement dans leur activité et leur réflexion stratégique, en leur proposant des études, notes d’analyses, synthèses et clubs de réflexion. L’approche de l’IEIF intègre l’immobilier à la fois dans l’économie et dans l’allocation d’actifs. Elle est transversale, l’IEIF suivant à la fois les marchés (immobilier d’entreprise, logement) et les fonds immobiliers (cotés : SIIC, REIT ; non cotés : SCPI, OPCI, autres FIA).

A propos de l’ASPIM(i)

L’Association française des sociétés de placement immobilier (ASPIM) promeut, représente et défend les intérêts de ses adhérents, les gestionnaires de fonds d’investissement alternatif (FIA) en immobilier (SCPI, OPCI et autres FIA « par objet »). Créée en 1975, l’ASPIM est une association à but non lucratif qui réunit tous les acteurs du métier de la gestion des fonds immobiliers non cotés. En France au 31 décembre 2018, les fonds d’investissement alternatifs (FIA) en immobilier (SCPI, OPCI, OPPCI et autres FIA) avaient une capitalisation globale de 180 milliards d’euros.

 (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société