Relèvement du prix des parts de la SCPI Pierre 48

logement-etudiantUne SCPI investie dans le résidentiel qui procède à un relèvement du prix de ses parts. Voici qui n’est pas courant dans la conjoncture actuelle où les prix du logement sont sous pression. Si Pierre 48 s’inscrit à contre-courant c’est que son patrimoine est très particulier. Il est constitué d’appartements acquis avec des locataires occupants disposant de protections légales dont la principale est la loi de 1948. Ce qui va de pair avec des loyers sensiblement inférieurs aux prix de marché. Et lorsque les occupants quittent les lieux, la SCPI Pierre 48 voit son patrimoine se réévaluer mécaniquement par un retour vers le prix de marché de la valeur des appartements libérés. Aussi, quoi que les prix de l’immobilier résidentiel soient orientés à la baisse, la valeur du patrimoine de Pierre 48 est assurée de s’apprécier encore un bon moment.

La société de gestion, Paref Gestion, a décidé en conséquence de relever le prix de souscription des parts de Pierre 48 à 1 221 euros à compter du 1er mars 2013, à 1 225 euros à compter du 1er avril, à 1 239 euros à compter du 1er mai, et à 1 253 euros à compter du 1er juin prochain.

A propos de Pierre 48
Cette SCPI à capital variable du groupe Paref Gestion, créée en 1996, appartient à la catégorie des SCPI de plus-values. Sa stratégie consiste à acquérir des logements occupés dont le titulaire du bail dispose de garanties tant sur le maintien d’un loyer bas que de rester dans les lieux en vertu de différents dispositifs légaux dont le plus connu est celui de la loi de 1948. En contrepartie de la rentabilité immédiate très faible de ces appartements, Pierre 48 obtient de fortes plus-values lors du départ de ces locataires (volontaire ou pour cause de décès). Le patrimoine de Pierre 48 représente 52 623 m² au 30 juin 2012, situés pour l’essentiel à Paris pour lesquels la valeur d’expertise occupé ressortait à 248,87 millions d’euros (4714 euros du mètre carré) et à 310 millions d’euros dans le cas d’une libération des lieux par les occupants (5872 euros/m²) en contrepartie d’un maigre rendement locatif (1,71 %) de la valeur d’expertise des appartements libérés.
Au cours de l’année 2012, la revalorisation annuelle des parts de la SCPI atteint 6,2% (hors distribution exceptionnelle de plus-values de 25,85 € / part). Les ventes de 2012 d’un montant de 6,6 M€ ont généré des plus-values brutes de 5,2 M€. Une partie de ces plus-values sera distribuée en franchise d’impôt après approbation de l’Assemblée Générale.

pierrepapier.fr