La SCPI spécialisée dans l’investissement en logements soumis à la loi de 1948 portera à 14 € le niveau de revalorisation trimestrielle de ses parts, contre 6 € actuellement. La revalorisation du marché résidentiel parisien lui profite une nouvelle fois. Elle prévoit en outre de distribuer une plus-value de 24 € par part en 2018.

Une nouvelle fois, les porteurs de parts de Pierre 48 vont bénéficier de la hausse de l’immobilier résidentiel parisien.

Augmentation de la revalorisation trimestrielle – Pour tenir compte de l’appréciation de son patrimoine, la SCPI a en effet décidé de revaloriser son prix de souscription, non plus de 6 € par trimestre comme prévu depuis le 1er avril 2017, mais dorénavant de 14 € par trimestre. Cette mesure sera effective à compter du 1er avril prochain. Rappelons que Pierre 48, créée en 1996, est une SCPI à capital variable dite « de plus-value », par opposition à la grande majorité des SCPI, qui sont des SCPI de rendement. Son principe est simple : acheter, majoritairement à Paris et en région parisienne, des logements occupés, donc avec une décote, qui peut représenter de 30 % à 45 % de la valeur du bien. En contrepartie de la rentabilité immédiate très faible de ces appartements, Pierre 48 dégage en retour de fortes plus-values, soit lors du départ des locataires (volontaire ou pour cause de décès), soit lors de la revente de ces biens décotés à un autre investisseur.

Nouvelle distribution de plus-values – Ces plus-values réalisées, la SCPI en distribue régulièrement une partie aux porteurs de ses parts. Elle a ainsi procédé à une distribution annuelle globale de 14 € en 2012, de 10 € en 2013, de 15 € en 2014, 25 € en 2015, et de 21,36 € par part en 2016. La poursuite de sa stratégie d’arbitrage de son portefeuille – elle a notamment cédé en 2017 une quinzaine de lots libres de toute occupation, libérant une plus-value nette d’environ 4,3 M€ – lui permet d’envisager une distribution de 24 € par part en 2018, qui serait versée aux associés au cours du 3e trimestre. Pierre 48 continue par ailleurs à enrichir son patrimoine de nouveaux actifs générateurs de potentielles futures plus-values.

Arbitrage du patrimoine –  Au 3e trimestre 2017, elle a par exemple procédé à l’acquisition d’une quinzaine de lots occupés, pour environ 7,8 M€, une opération qui « vient nourrir et augmenter d’environ 3,2 M€ le potentiel de plus-values à venir », comme le précise le dernier bulletin trimestriel de la SCPI. Le 6 février dernier, elle s’est portée acquéreur d’un triplex parisien de 190 m2, sur l’Ile Saint-Louis, pour un total de 1,2 M€. Selon Paref Gestion, le gestionnaire de la SCPI, l’actif affiche une décote supérieure à 50%, et un taux de rendement interne de capitalisation prévisionnel supérieur à 7%. A la fin de l’année 2017, le patrimoine de Pierre 48 était composé de plus de 750 appartements, dont plus de 66% situés dans Paris intra-muros.

Frédéric Tixier

A propos de Paref Gestion(i)
Créée en 1991, Paref Gestion est spécialisée dans la création de fonds et la gestion de portefeuilles immobiliers (SCPI, OPPCI, fonds dédiés) pour compte de tiers, particuliers et institutionnels. Agréée par l’AMF, la société est une filiale de la SIIC Paref, cotée sur Euronext Paris. Au 30 juin 2017, les actifs gérés par Paref Gestion s’élèvent à 1,5 milliard d’euros.
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *