Novapierre Allemagne victime de son succès

maisonLa nouvelle SCPI a déjà clos sa première augmentation de capital de 10 millions, collectés en un mois seulement. PAREF Gestion relève son objectif de collecte. L’an dernier, les 3 SCPI de rendement de PAREF Gestion ont vu leur taux de distribution progresser.

PAREF gestion devrait annoncer très rapidement la clôture anticipée de la première augmentation de capital de la SCPI Novapierre Allemagne. Cette SCPI totalement novatrice puisqu’elle a vocation à n’investir que dans des commerces situés Outre-Rhin en bénéficiant d’une fiscalité attractive, a fait le buzz depuis son lancement il y a à peine plus d’un mois (voir pierrepapier.fr du 15 janvier 2014). Elle a rencontré un tel succès que le montant de 10 millions de l’augmentation de capital ne suffira pas à satisfaire toutes les demandes. Les candidats malheureux pourront cependant voir leur patience récompensée puisqu’une nouvelle augmentation de capital, de 50 millions cette fois, est proposée aux associés. Ces derniers devront l’entériner le 13 mars prochain en assemblée générale. Et PAREF Gestion qui anticipait à l’origine de collecter une vingtaine de millions d’euros sur ce véhicule devrait revoir à la hausse cet objectif en visant cette fois au moins 30 millions d’euros pour l’année 2014.

La première augmentation de capital a attiré près de 400 souscripteurs dont beaucoup sont de nouveaux clients pour les SCPI de PAREF Gestion.

A noter que la commission de souscription réduite qui avait été mise en place pour les premières souscriptions ne sera malheureusement pas reconduite et laissera place à une commission au taux normal de 10 % lors de la prochaine augmentation de capital. Il faudra donc débourser 250 euros par part dont 25 euros de commission de souscription. Un minimum de 30 parts est fixé pour les nouveaux souscripteurs.

Rappelons que PAREF Gestion s’est associé avec la filiale allemande du groupe britannique de gestion d’actifs immobiliers Internos Global Investors qui gère 4,1 milliards d’euros d’actifs immobiliers, dont 1,5 milliard de commerces Outre-Rhin. Thierry Gaiffe, directeur général de PAREF Gestion, explique cibler des commerces présentant un rendement immobilier actes en mains de 9 %. Ce qui lui permet de viser un rendement des parts de la SCPI Novapierre Allemagne de 6 %. Ces commerces, il les sélectionnera dans des périphéries de villes moyennes allemandes en privilégiant les « retail parks » des villes dont la population jouit d’un pouvoir d’achat supérieur à la moyenne nationale : les Lander de l’Ouest plutôt que ceux de l’Est. Un premier investissement d’un retail park en périphérie d’une ville de Bavière de 20 00 habitants est en cours de signature.

Outre une stratégie d’investissement prometteuse dans la première économie de la zone euro, la SCPI Novapierre Allemagne offrira à ses associés un avantage fiscal. En effet, assujettie à l’impôt sur les sociétés allemandes, ses revenus encaissés par ses associés seront exonérés d’imposition et de prélèvements sociaux en vertu de la convention fiscale franco-allemande de 1959.

Avec 30 millions d’euros de souscriptions à venir sur 2014, la société de gestion Paref Gestion est assurée de connaître une forte croissance de sa collecte en SCPI. En effet, l’année dernière, les efforts ont porté, outre la gestation de Novapierre Allemagne, sur le patrimoine des 4 SCPI gérées par PAREF Gestion et sur l’action de relocation intense qui s’est poursuivie avec succès comme en témoigne le taux d’occupation de Novapierre 1 qui a vu son taux d’occupation financier remonter de 88,2 % à la fin septembre à 93,5 % en fin d’année 2013. La collecte a été adaptée en revenant à 26 millions contre 42 millions un an plus tôt.

Le moindre courant de souscriptions ne doit rien à une quelconque dégradation des performances des SCPI de rendement puisqu’au contraire Interpierre France, Novapierre 1 et Capiforce Pierre ont toutes les trois connu une hausse de leur taux de distribution. Le taux de distribution sur valeur de marché des parts d’Interpierre France est passé de 4,3 à 5,1 % avec une collecte brute stable hausse (4,6 millions d’euros contre 4,7 millions). Novapierre 1 a vu le sien s’élever de 4,2% à 4,4 % (sa collecte brute revenant de 14,4 millions d’euros à 7,7 millions) et Capiforce Pierre reprise en début d’exercice offre maintenant un rendement de 6,16 % contre 5,48 % un an plus tôt avec un revenu distribué de 15,72 euros contre 15,18 euros en 2012 en se voyant propulser au troisième rang de l’ensemble des SCPI de rendement. La SCPI à capital fixe Capiforce Pierre a connu un marché secondaire actif de 1,2 millions d’euros qui a doublé en un an.

Quant à la SCPI Pierre 48 investie dans des logements assurant aux locataires un maintien dans les lieux et qui voit sa valeur d’actif net croître quand ceux-ci libèrent leur appartement, l’expertise réalisée par Foncier Expertise fait ressortir une stabilité de la valeur des actifs à fin 2013 malgré un contexte économique difficile. La revalorisation annuelle essentiellement due aux libérations d’appartements s’établit à 5,60 % hors distribution exceptionnelle de plus-values de 14 euros par part. Selon la société de gestion, Pierre 48 conserve un potentiel important de plus-values à marché inchangé et devrait continuer à bénéficier de la performance récurrente assurée par les libérations et les travaux des biens.

pierrepapier.fr