Nouvelles des foncières cotées

Foncière des Régions a enregistré sur les neuf premiers mois de 2011 un recul de ses revenus locatifs (part du groupe) à 373 millions d’euros contre 391 millions sur la même période de 2010. Ce repli s’explique par les cessions réalisées et la baisse du taux de détention dans Beni Stabili. A périmètre constant, une progression de 1,2 % est enregistrée.

Le taux d’occupation reste supérieur à 95 % et l’activité locative a été soutenue au troisième trimestre, tant en France qu’en Italie, ainsi que la société prend soin de le souligner. La rotation du patrimoine se poursuit, avec des cessions qui dépassent 368 millions d’euros depuis le début de l’année alors que d’autres cessions, pour 200 millions d’euros, sont déjà en négociations avancées.

Par ailleurs, la société annonce un montant de 1,1 milliard d’euros de refinancements négociés, en anticipation des échéances de fin d’année et de 2012 et elle confirme son objectif de légère croissance du résultat net récurrent en 2011. Mais cette annonce n’a pas suffi à rassurer les investisseurs, qui s’inquiètent du poids de l’Italie dans le groupe. Toujours en repli, le titre s’échangeait le jeudi 10 en clôture à 48,50 €, en recul de 33,5 % depuis le début de l’année.

Société de la Tour Eiffel annonce aussi un chiffre d’affaires en repli sur les neuf premiers mois de l’année, de 65,9 millions à 61,9 millions, du fait notamment des arbitrages réalisés ; à périmètre constant, c’est une hausse de 2 % qui est enregistrée. Au troisième trimestre, la société des nouveaux baux et des renouvellements de baux pour un montant de loyer annuel de 1,5 million ; elle a vendu un immeuble de bureaux et des parcelles de terrains, ce qui porte le total de ses cessions depuis le début de l’année à 24,5 millions, tandis que les cessions sous promesse atteignent 19 millions ; enfin elle a en cours de construction 7.700 m² d’immeubles neufs. Le taux d’occupation financier est monté à 88,1 % contre 86 % fin 2010 et la société compte arriver à plus de 90 % en fin d’année.  Le 10 novembre, le titre était toujours en recul : à 40,90 €, il a perdu 29,1 % depuis le début de l’année.

Sélectirente, en revanche, annonce une progression de 7 % de son chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de 2011, à 8,9 millions. Le taux d’occupation financier ressort à 96,26 %. Depuis le début de l’année, plus de 5,5 millions ont été investis avec une rentabilité nette immédiate moyenne de 5,8 %. Par ailleurs, la société a mis en place des refinancements bancaires pour 3 millions d’euros pour une douzaine d’actifs. Au 30 septembre, son ratio d’endettement se situait autour de 48 %. Pour l’ensemble de l’année, la société attend une progression de ses performances et compte proposer, sauf évènement exceptionnel, une hausse du dividende à la prochaine assemblée générale. Le 10  novembre, le titre est resté stable en Bourse ; depuis le début de l’année, il est en hausse de 5,8 %.

MRM annonce un recul de 29,1 % de son chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’année, à 14,20 millions, du fait des cessions d’actifs. L’objectif  premier des dirigeants est la réduction de l’endettement bancaire du groupe, déjà ramené de 271,3 millions au 31 décembre 2010 à 200,9 millions. Stable  à 6,29  € le 10 novembre, le titre a enregistré un recul de 15 % depuis le début de l’année.

Acanthe Développement annonce une diminution de 17,35 % de son chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’année, à 9,65 millions d’euros. La société annonce également la distribution de 4,3 millions d’actions gratuites à son président, M. Alain Duménil, et une prochaine restructuration du groupe : l’apport d’actifs à la société FIPP, filiale du groupe, serait suivi de la distribution d’actions FIPP aux actionnaires d’Acanthe Développement. A 0,81 € le 10 novembre, le titre est en recul de 31,3 % depuis le début de l’année.

ADC SIIC annonce une progression de son chiffre d’affaires sur neuf mois de 40,9 % à 1,48 million ; mais cette augmentation résulte essentiellement de la régularisation des indemnités d’occupation et des loyers d’un locataire. Par ailleurs, la société fait le point sur les importantes opérations ayant porté sur son capital en juillet et septembre dernier. En baisse à 0,16 € le 10 novembre, le titre a cédé un tiers de sa valeur depuis le début de l’année.

Enfin ADT SIIC annonce un chiffre d’affaires inchangé sur neuf mois de 1,376 million d’euros. Les discussions se poursuivent quant à la continuation de l’activité du groupe.  Le titre continue de s’échanger à 1 centime.

Pierrepapier.fr >> actualité >> SIIC