Au cours du premier semestre 2013, la foncière Terreïs a poursuivi son recentrage sur son patrimoine tertiaire. Le programme de cession du patrimoine en province et des actifs résidentiels au fil de leurs libérations a été activement poursuivi. Il a représenté un montant global de cessions de 39,2 M€ (dont 29,4 M€ actées) au 1er semestre 2013 pour 14 M€ de plus-values comptables (11,5 M€ sur le 1er semestre 2012). Ce qui a soutenu le résultat d’exploitation en progrès de 10,8 %, à 16,8 millions d’euros. Celui-ci est conforté par une bonne maîtrise des charges d’exploitation. Le résultat opérationnel courant avant amortissement et provision s’élève à 27,3 millions d’euros, soit une marge EBITDA / Revenus locatifs de 90% qui progresse d’un semestre sur l’autre (88% au 1er semestre 2012 et 85% au 1er semestre 2011).

terreis

Le ratio d’endettement demeure élevé à 47 % sans changement, quoique la société estime disposer d’une marge de manœuvre pour saisir des opportunités dans les bureaux parisiens. Cependant, ce ratio doit s’apprécier en prenant en compte l’essentiel des emprunts qui sont amortissable et non un remboursement in fine comme chez la plupart des foncières.

Enfin TERREÏS a pris pour habitude de verser son dividende en deux fois, sous forme d’un acompte et le solde en mai. Compte tenu des résultats du 1er semestre 2013 et des perspectives d’activité pour l’ensemble de l’année, le Conseil d’Administration a décidé de fixer l’acompte sur dividende 2013 à 0,32 € par action, en progression de près de 7 % par rapport à celui distribué l’an dernier (0,30 € par action). Cet acompte sera versé le 15 novembre prochain.

À propos de Terreïs
TERREÏS est une société foncière dont le patrimoine est constitué de bureaux et de murs de commerces situés pour l’essentiel à Paris. TERREÏS est cotée sur le marché réglementé NYSE Euronext à Paris depuis décembre 2006 et a intégré le compartiment B depuis janvier 2012. Elle a opté pour le régime des sociétés d’investissement immobilier cotées (régime « SIIC ») à compter du 1er janvier 2007. Depuis septembre 2010, le titre est rattaché à l’indice SBF250, devenu l’indice CAC-All Tradable.
Le 30 août 2013, au cours de 17,50 euros sa capitalisation boursière atteignait 437 millions d’euros.

pierrepapier .fr