Les foncières Affine et Société de la Tour Eiffel (STE) en passe de fusionner

Nouvelle concentration en vue dans le secteur des foncières cotées… Les conseils d’administration de la Société de la Tour Eiffel (STE) et d’Affine ont approuvé un projet de fusion-absorption d’Affine par STE. La nouvelle entité pèserait environ 1,7 Md€ en Bourse. Maryse Aulagnon, présidente et fondatrice d’Affine, ne participerait pas à sa gouvernance.

And then there were 27… Le compartiment des SIIC recensées par l’indice Euronext IEIF SIIC France s’apprête à perdre une nouvelle ligne. De 28, à fin juin dernier, le nombre de foncières cotées risque de passer à 27 d’ici à la fin de l’année si l’opération annoncée vendredi dernier se confirme.

Projet de fusion-absorption d’Affine par STE

Dans un communiqué publié le 28 septembre, les deux sociétés Affine et Société de la Tour Eiffel (STE) déclarent en effet que leurs conseils d’administration respectifs ont approuvé le projet d’une opération de fusion, qui prendrait la forme d’une fusion-absorption d’Affine par STE. La parité d’échange serait d’une action nouvelle STE pour trois actions Affine. Le projet, qui sera soumis à l’approbation d’une assemblée générale extraordinaire de chacune des sociétés, pourrait être finalisé en décembre 2018. S’il est validé, il conduirait à la création d’une nouvelle entité pesant 750 M€ en Bourse, consolidant le positionnement de STE à la 13position en termes de capitalisation, juste derrière Argan (761 M€ fin septembre) et devant Frey (535 M€).

Un patrimoine concentré sur le Grand Paris

La nouvelle STE, si elle voit le jour, disposerait d’un portefeuille de 163 actifs, valorisé plus de1,7 Md€, et positionné à 75% sur la zone du Grand Paris. Le revenu locatif annuel serait porté à plus de 100 M€, et le ratio d’endettement à 46%, avec une dette d’une maturité moyenne de 6,3 années et d’un coût spot de 2,1%. Le communiqué précise que le nouvel STE « poursuivra la politique d’Affine visant à un recentrage sur les actifs stratégiques ». Pour le bureau d’analyse Invest Securities, cette opération, « prévisible et censée », présente une parité d’échange « équilibrée » et « favorable » à STE. Elle serait ainsi « légèrement relutive sur le résultat (post-synergies) et l’ANR de Tour Eiffel – 5% en moyenne sur 2018-2020 – ». Invest Securities maintient son opinion « neutre » sur les deux titres.

Nouvelle gouvernance

La composition du conseil d’administration de la nouvelle entité n’est quant à elle pas encore définie. Côté STE, qui vient d’ailleurs de faire évoluer sa propre gouvernance avec la nomination d’un nouveau directeur général et d’un nouveau directeur général adjoint, on se félicite de ce projet qui « devrait permettre à STE de renforcer son modèle de SIIC foncière d’accumulation », et « de prendre de l’avance sur sa stratégie de croissance », comme l’explique Hubert Rodarie, son président. Côté Affine, on sait en revanche que Maryse Aulagnon, présidente et fondatrice de la société, « n’a pas demandé à participer à la gouvernance de STE », et que Holdaffine¹, dont elle détient le contrôle « céderait ses actions STE résultant de la fusion ».

Frédéric Tixier


A propos de STE(i)
Société d’investissements immobiliers cotée(SIIC) sur Euronext Paris, sa stratégie privilégie l’investissement sur des sites à fort potentiel et la fourniture d’immeubles neufs loués à des acteurs de premier plan. Son patrimoine de près de 500 000m² s’élève au 30 juin 2018 à 1 159 millions d’euros pour des actifs situés principalement en région parisienne. Société de la Tour Eiffel est cotée sur Euronext Paris (compartiment B) – Code ISIN : FR0000036816 – Reuters : TEIF.PA – Bloomberg : EIFF.FP – Membre des indices IEIF Foncières, IEIF Immobilier France.

A propos d’Affine(i)
Foncière spécialisée dans l’immobilier d’entreprise, Affine détient en direct 41 immeubles d’une valeur de 588 M€ (hors droits) à fin juin 2018, répartis sur une surface globale de 248 400 m². La société est présente dans les bureaux (72 %), l’immobilier commercial (22 %) et les entrepôts et locaux d’activité (6 %). Ses actifs sont localisés à parts sensiblement égales entre l’Ile-de-France et les autres régions. Affine est aussi l’actionnaire de référence de Banimmo, foncière de repositionnement belge active en Belgique et en France, dont elle détient 49,5 % ; son patrimoine est composé à fin juin 2018 de 9 immeubles de bureaux et de commerce, d’une valeur de 143 M€ (droits inclus). Le patrimoine global dépendant du groupe s’élève à 769 M€ (droits inclus). Dès 2003, Affine a opté pour le régime des sociétés d’investissements immobiliers cotées(SIIC). L’action Affine est cotée sur Euronext Paris (Ticker : IML FP / BTTP.PA ; code ISIN : FR0000036105). Elle fait partie des indices CAC Mid&Small et SIIC IEIF. Banimmo est également cotée sur Euronext.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société.

[1]Actionnaire de référence d’Affine depuis 1998. (point final)