Profils dit « patrimoniaux » : 9% ont déjà souscrit des parts de SCPI, et 26% comptent en acquérir

La dernière étude Perl/Ipsos s’intéresse aux attentes, en termes de placements, des investisseurs dits « patrimoniaux ». L’immobilier y occupe une place de choix, puisque 27% d’entre eux ont l’intention de réaliser un investissement immobilier dans les 12 prochains mois. 9% ont déjà souscrit des parts de SCPI, et 26% comptent en acquérir.

Si l’immobilier représente déjà une part importante de leur patrimoine – 79% sont propriétaires de leur résidence principale, et la plupart (39%) ont réalisé des placements en immobilier -, les investisseurs dits « patrimoniaux¹ » en sont toujours aussi friands. Selon l’étude menée par Perl/Ipsos² auprès de 500 investisseurs répondant à ce profil, 27% d’entre eux ont en effet l’intention de réaliser un autre investissement immobilier dans les 12 prochains mois.

9% détiennent des SCPI, 1% a participé à un financement en crowdfunding

Si les investisseurs patrimoniaux sont majoritairement investis dans des produits traditionnels (livrets d’épargne à 82%, assurance-vie à 70%), l’immobilier reste essentiel dans leur patrimoine. Outre leur résidence principale, ces épargnants sont déjà fortement placés dans des logements anciens (22% au total déclarent en détenir), dans des produits immobiliers défiscalisants (13% en Pinel, ou dispositifs antérieurs), et en parts de SCPI (9%). Il est intéressant de noter que la part des placements en nue-propriété (3%) se situe en 6place, juste derrière l’immobilier commercial, et que le crowdfunding immobilier, nouveau venu sur le segment des placements, a déjà séduit 1% des patrimoniaux.

26% envisagent d’acquérir des parts de SCPI

Etant en réalité peu endettés (64% déclarent n’avoir aucun crédit immobilier en cours), ces investisseurs patrimoniaux à la recherche, avant tout, de rentabilité (31%) et de sécurité (21%), restent de fait très attirés par le placement immobilier. Parmi leurs cibles favorites, on retrouve les programmes défiscalisants de type Pinel (26%), mais également les SCPI, avec un même niveau d’attractivité (26%). Le crowdfunding immobilier est aussi de plus en plus plébiscité, avec 11% des intentions de placement. Parmi les autres points mis en évidence par l’étude Perl/Ipsos, une amélioration de « l’agilité numérique » de cette catégorie d’investisseurs : outre l’habitude désormais ancrée de consulter leurs comptes en ligne (82%), ils sont désormais plus du tiers (36%) à avoir déjà souscrit à des produits financiers via internet.

Frédéric Tixier


A propos d’Ipsos(i)
Leader des études en France et expert du comportement des consommateurs, des citoyens et des salariés, Ipsos intervient dans tous les secteurs d’activités. Nos experts accompagnent annonceurs, décideurs et institutions dans leurs stratégies marketing, leurs problématiques RH, leur positionnement de communication et leurs enjeux d’opinion depuis 1975. Chez Ipsos, nous sommes passionnément curieux des individus, des marchés, des marques et de la société. Nous aidons nos clients à naviguer plus vite et plus aisément dans un monde en profonde mutation. Nous leur apportons l’inspiration nécessaire à la prise de décisions stratégiques. Nous sommes Game Changers.

À propos de Perl(i)
Perl est le pionnier et leader d’un modèle immobilier fondé sur le partage temporaire de l’usage et de la propriété. Elle développe l’offre de logements à loyers abordables pour les actifs dans les territoires les plus attractifs, en mobilisant l’épargne privée. Ce modèle s’inscrit durablement dans la transformation de la société, proposant une solution aux problématiques de logements des actifs, et un investissement socialement responsable et économiquement performant. Depuis la création du modèle, il y a 18 ans, Perl a permis la construction de 7 500 logements qualitatifs dans 130 villes dont Paris et les 10 premières villes françaises. 

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

[1]Profils « patrimoniaux » : revenuannuel net du foyer supérieur à100 K€ et/ou patrimoine financier du foyer supérieur à150 K€.Profils « accès patrimoniaux » :revenuannuel net du foyer compris entre 80 K€ (70 K€ pour les foyers monoparentaux) et 100 K€, et/ou patrimoine financier du foyer compris entre 50 K€ et 150 K€.

[2]Etude Perl/Ipsos – Notoriété et attractivité des solutions innovantes en matière de logement etd’investissement – septembre 2018.