Selon le courtier Cushman & Wakefield, le niveau des livraisons de centres commerciaux en Europe a chuté de 23% en 2017. En France, un million de mètres carrés supplémentaires sont attendus pour 2018, soit 17% de moins que la prévision annuelle formulée début 2017.

Seulement 3,8 millions de mètres carrés de nouvelles surfaces de centres commerciaux en Europe… Selon la dernière étude que Cushman & Wakefield a consacrée au secteur¹, ce dernier a subi l’an dernier un net ralentissement de son développement, accusant un repli de 23% par rapport à 2016.

La vieille Europe s’essouffle– Les pays d’Europe occidentale sont davantage sensibles à ce repli que ceux d’Europe centrale et orientale où certaines zones, comme la Turquie, la Russie ou la Pologne, restent en forte croissance. La France résiste toutefois mieux que les autres pays occidentaux, étant la plus active de son groupe avec plus de 326 000 m2de nouveaux espaces créés. Elle accuse néanmoins elle aussi un repli important, de 28% par rapport à 2016. Selon une autre étude de Cushman & Wakefield, consacrée au secteur du commerce en France², les livraisons de centres commerciaux en 2018 seraient en outre moins ambitieuses que l’an dernier. Un million de mètres carrés sont en effet attendus, soit 17% de moins que la prévision annuelle formulée début 2017.

La montée en puissance des retail parks– « Le renouvellement du parc devrait être alimenté principalement par les retail parks (77%), pour lesquels les créations restent majoritaires, portant sur les trois quarts des inaugurations prévues. A l’inverse, les centres commerciaux vont se concentrer pour près de la moitié sur l’optimisation d’actifs existants (extensions et restructurations) », explique Magali Marton, l’auteure de la seconde étude. Une tendance que l’on retrouve aussi clairement au niveau européen, et clairement durable. La frontière entre les centres commerciaux traditionnels et les retail parks est d’ailleurs en train de se dissiper. Pour s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs, le terme « centre commercial » devrait « évoluer vers la notion de centre ‘’ d’expérience’’, qui ajoute aux commerces traditionnels des espaces de restauration, de loisirs, des magasins éphémères, des ‘’convenience store’’ et différents autres services », prédit Justin Taylor, head of EMEA retail chez Cushman & Wakefield. Selon ces experts, le projet Open Sky, à Valbonne, incarne parfaitement cette nouvelle génération de centres commerciaux dits « placemaking », où s’estompent les limites entre les différentes typologies d’activités…

Frédéric Tixier

A propos de Cushman & Wakefield(i)
Leader mondial des services dédiés à l’immobilier d’entreprise, Cushman & Wakefield accompagne ses clients dans la transformation des modes de travail, de consommation et de vie. Nos 45 000 collaborateurs implantés dans plus de 70 pays conseillent leurs clients, utilisateurs et investisseurs internationaux, dans la valorisation de leurs actifs immobiliers en combinant perspective mondiale et expertise locale à forte valeur ajoutée, à une plate-forme complète de solutions immobilières. Cushman & Wakefield compte parmi les leaders mondiaux de services en immobilier d’entreprise avec un chiffre d’affaires de 6 Md$ réalisé via ses lignes de métiers principales : transaction, investissement, gestion d’actifs immobiliers, facility management (sous la marque C&W Services), conseils aux utilisateurs, asset management (sous la marque DTZ Investors), project management et expertise.

(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société


[1]“European shopping centres: the development story” – Cushman & Wakefield – Mai 2018.
[2]« Marketbeat France Commerces T1 2018 » – Cushman & Wakefield – Mai 2018.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *