Le tour de table de Foncière Inéa reste solidement établi avec ses actionnaires institutionnels français

ineaLe reclassement de titres de Malakoff Médéric a pu laisser croire à tort à une sortie de certains actionnaires historiques de la SIIC.

L’annonce du franchissement en baisse des seuils de 15%, 10% et 5% du capital et des droits de vote de Foncière Inéa faîte par Amundi Immobilier ne constitue pas une réelle évolution de l’actionnariat de la société d’investissement immobilier cotée (SIIC). En effet, Foncière Inéa précise que les franchissements de seuils déclarés par Amundi Immobilier l’ont été pour le compte de l’OPCI Vivaldi (Groupe Malakoff Médéric) qu’elle gère, suite au reclassement de cette participation au sein du Groupe Malakoff Médéric, et non à la cession de titres Foncière INEA détenus en propre. La société foncière ajoute que le groupe Malakoff Médéric a même renforcé sa position au cours des derniers mois, notamment à travers la conversion des obligations de type OCEANE. Le groupe Malakoff Médéric détient ainsi aujourd’hui 18,11% du capital de Foncière Inéa.

Cette foncière créée par des professionnels aguerris de la gestion immobilière cotée en Bourse se distingue par un actionnariat institutionnel resté très français à l’heure où de nombreuses SIIC sont passées de facto sous le contrôle d’actionnaires internationaux. Si sa capitalisation reste modeste (143 millions d’euros) et que le marché de son titre s’avère peu liquide dans des marges de fluctuation assez étroites depuis sa cotation en 2007, ce calme accompagne un développement qui s’accélère notamment grâce à des co-investissements.

Au 1er trimestre 2014, le chiffre d’affaires consolidé de Foncière Inéa s’élève à 6,9 millions d’euros (-1,7%). Les revenus locatifs totaux, incluant les loyers issus des opérations de co-investissements (directement comptabilisés dans le résultat des sociétés mises en équivalence en norme IFRS) sont eux en croissance de 1,9%.

à propos de Foncière Inéa
Créée par ses 3 dirigeants actuels en mars 2005, Foncière Inéa investit dans l’immobilier d’entreprise sur des actifs neufs en régions avec une volonté de création de valeur à l’acquisition. Au 31 décembre 2013, Foncière Inéa dispose d’un patrimoine de 131 immeubles neufs ou récents, principalement à usage de bureaux et de locaux d’activités, localisés dans 26 métropoles régionales, d’une surface utile totale de 285.105 m² et d’une valeur de 475 M€. Ce portefeuille offre un rendement locatif potentiel de 8,4%. La mise en œuvre de cette stratégie positionne aujourd’hui Foncière Inéa comme une valeur de croissance, offrant un profil à la fois rentable et défensif dans l’immobilier coté.
Le 13 mai 2014 au cours de 31 euros, la capitalisation boursière de la SIIC ressort à 143 millions d’euros.

Pierrepapier.fr