Le fonds viager Certivia vise 450 biens à l’horizon 2019

Certivia, 1er fonds institutionnel dédié au viager créé fin 2014, affirme avoir atteint ses objectifs « au profit des seniors ». Ceux ayant cédé leur bien en viager à Certivia – 250 à ce jour – auraient « sensiblement amélioré leurs conditions de vie ». Le fonds à vocation sociétale vise désormais 450 acquisitions d’ici septembre 2019, contre 400 initialement.

Le fonds Certivia, impulsé en 2014 par la Caisse des Dépôts pour offrir une alternative au financement de la dépendance, confirme ses ambitions. Il escompte même désormais acquérir non pas 400 biens en viager, comme prévu initialement, mais 450 à l’horizon 2019.

250 biens détenus – Le fonds viager, dont la gestion est assurée par La Française REM aux côtés du cabinet Renée Costes Viager (leader du viager en France), annonce dans un communiqué déjà détenir près de 250 biens trois ans après son lancement. Rappelons que Certivia vise à répondre aux besoins que provoque le vieillissement de la population française et aux situations de précarité auxquelles les personnes âgées peuvent être confrontées par l’utilisation « éthique » du mécanisme du viager. Selon le communiqué, les crédirentiers ayant cédé leur bien à Certivia ont « sensiblement amélioré leurs conditions de vie tout en se maintenant dans leur logement ». En moyenne, ils ont reçu 80 000 € de bouquet au moment de la vente, et perçoivent une rente mensuelle de 1 000 €, soit « une augmentation de leurs revenus de plus de 50% ».

Impact social – En dépit des critiques qui ont pu naitre sur les conditions d’acquisitions des biens[1], Certivia revendique donc « l’impact social de cette action innovante ». Un sondage réalisé auprès de ses crédirentiers témoigne que pour 45% d’entre eux, la vente de leur logement leur a permis de faire face à une situation de précarité ou de protéger leur conjoint. « Certivia démontre ainsi clairement la pertinence de son modèle novateur qui s’inscrit pleinement dans la mouvance de la finance responsable et solidaire », affirme le communiqué. Celui-ci ne précise pas le rendement estimé du fonds, qui devait à l’origine offrir une rentabilité de « 6 à 6,5 % » par an. Rappelons que d’autres supports dédiés au viager existent sur le marché, à destination d’une clientèle avertie. C’est le cas notamment de la Sicav 123viager chez 123 Investment Managers, lancée en 2012. Selon son dernier rapport trimestriel (à fin septembre), celle-ci affichait une progression de 9,96% de sa valeur liquidative depuis l’origine, et un actif sous gestion de 3,4 M€.

Frédéric Tixier

A propos de Certivia
Le fonds viager Certivia est un fonds de 150 M€ créé fin 2014 par 11 investisseurs institutionnels français de premier plan : Caisse des Dépôts, CNP Assurances, Suravenir, Assurances du Crédit Mutuel, Ircantec, AG2R La Mondiale, Crédit Mutuel Nord Europe, Groupama, Macif, Maif, Unéo. Certivia achète des biens immobiliers en viager occupés en Ile-de-France, en PACA et dans les grandes métropoles régionales avec pour objectif de redonner du pouvoir d’achat aux personnes âgées et favoriser leur maintien à domicile. La gestion de Certivia a été confiée à la société de gestion La Française REM aux côtés du Cabinet Renée Costes Viager, leader du viager en France.


[1] Un associé minoritaire de Renée Costes Viager estimait, en 2015, que le fonds se servait de l’image sécurisante de la Caisse des Dépôts pour les vendeurs pour acheter à des prix exagérément bas…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *