Inovalis et Avenir Finance mettent en avant des synergies de croissance

rossiniLe « reverse take over » d’Inovalis sur la société cotée Avenir Finance est bâti sur un tremplin de croissance mutuelle. Le premier projet qui devrait voir le jour est une SCPI investie en Allemagne.

La SCPI Novapierre Allemagne (Paref Gestion), pionnière dans l’investissement immobilier commercial Outre-Rhin ne devrait pas rester longtemps isolée. C’est en effet le premier projet auquel vont s’atteler les équipes de la nouvelle entité résultant du rachat des activités immobilières d’Inovalis par Avenir Finance qui devrait être bouclé à la fin du mois de juillet, une fois obtenu l’accord des actionnaires de cette dernière et une dispense d’OPA par l’AMF. Ce projet prioritaire illustre bien tout ce que ces deux sociétés peuvent s’apporter mutuellement.

Avenir Finance dispose de la maîtrise du fonctionnement des SCPI et des réseaux de collecte de l’épargne française, alors qu’Inovalis bénéficie d’une solide implantation en Allemagne, où elle est présente depuis 2007 avec une quinzaine de collaborateurs.
Parmi d’autres synergies pour le lancement de fonds immobiliers, on peut également citer la complémentarité avec Adyal qui a obtenu récemment le contrat de la gestion immobilière intercalaire des gares du Grand Paris alors que la société du Grand Paris poursuit ses achats d’emprises. Les 60 nouvelles gares prévues dans le cadre du Grand Paris vont par ailleurs offrir à Adyal un poste d’observation avancé sur le développement du marché de l’immobilier tertiaire en Ile-de-France.

Le nouvel ensemble reposera sur 500 collaborateurs et sera valorisé 90 millions d’euros, un tiers revenant à Avenir Finance qui a réalisé 44,3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013 pour une marge opérationnelle de 5,4 % et un résultat opérationnel courant de 2,4 millions d’euros (contre 1,6 million en 2012). Son résultat net a atteint 4,38 millions d’euros l’an dernier.

En face, Inovalis qui détiendra les deux tiers du capital de l’entité apporte ses services immobiliers valorisés à 60 millions d’euros. Il s’agit de Realista qui gère 1,1 milliard d’euros en Asset Management (CA 5,15 millions d’euros, résultat net 1,6 million) de Adyal Property Management qui gère 100 sites pour 400 clients (CA 10,7 million, résultat net 1,66 million) de Adyal Facility Management qui pilote les services de 1 500 sites (CA 10,64 millions d’euros, résultat net 0,4 million) de Adyal conseil qui opère dans la stratégie immobilière, les transactions et les locations (CA 1,7 million, résultat net 0,15 million) du promoteur Immoprom (CA 2,16 millions d’euros, résultat net 0,85 million) et des deux filiales allemandes Inovalis AM et et Inovalis PM (CA 0,6 million d’euros et 1,65 million, résultat net 0,3 million et 0,03 million). Soit un bénéfice cumulé de près de 5 millions d’euros, pour 44,3 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Inovalis s’est développé sur la collecte de fonds hors d’Europe (pour beaucoup au Moyen-Orient) et ressent le besoin de disposer d’une collecte en zone Euro. Le souvenir de la crise de l’Euro lui a laissé un goût amer. Avenir Finance qui a intégré il y a quelques mois le réseau salarié d’Ageas France va lui permettre d’accélérer son développement auprès des épargnants français. Ce mariage apparait ainsi riche de nombreuses promesses.

Danyel Blain fondateur de Avenir Finance a annoncé qu’il se retirerait de la société à l’issue du processus d’intégration des équipes d’Ageas France, alors que sa famille restera actionnaire de la société, son fils le représentant au conseil d’administration.

Pierrepapier.fr