La SCPI Urban Pierre 2 augmente son capital

AtelierLe succès recueilli par cette SCPI de déficit foncier en 2013 conduit la société de gestion à proposer aux associés de porter son capital social de 34 à 70 millions d’euros. La qualité des immeubles et les prix d’acquisition des sept premiers investissements réalisés l’an dernier permettent de cerner le profil d’un investissement immobilier alliant économie d’impôt et création de valeur pour le souscripteur.

L’hôtel Muret, 12 rue du Consulat à Limoges (87), est en train de faire peau neuve grâce à la SCPI de déficit foncier Urban Pierre 2, qui a confié le chantier à la Compagnie immobilière de rénovation (CIR). Le spécialiste de la restauration de l’immobilier ancien de centre-ville qui agît comme contractant général saura donner une nouvelle jeunesse à cet ensemble qui a reçu moult aménagements en trois siècles sans pourtant mettre à mal une identité forte empreinte d’une certaine noblesse. La façade de la rue du Consulat et la toiture correspondante, la superbe loggia et la ferronnerie du balcon central ainsi que la pompe à eau en bronze se trouvant dans la cour ont d’ailleurs été inscrits aux monuments historiques en 1976 : inscription par arrêté du 15 juin 1976. Cet ensemble immobilier de 970 mètres carrés comprend 2 locaux commerciaux et 16 lots d’habitation ainsi qu’une grande cour où les premiers travaux ont permis de remettre en valeur le charmant vieux puits qui la borde. Il est situé dans l’une des trois rues qui montent aux halles de la ville : c’est le centre commerçant de la capitale du limousin où les limougeauds aiment se promener et faire du shopping ou fréquenter les bars « branchés ». Si Limoges ne brille pas toujours par son dynamisme économique, aucune des boutiques de ce quartier animé n’est actuellement vide, en quête de locataire. Les enseignes nationales se côtoient et le parfumeur Sephora y a ouvert il y a quelques mois son nouveau concept store. Les loyers d’habitation sont certes assez bas pour qui les regarderait de Paris, mais le prix de l’immobilier est en rapport. Urban Pierre 2 a acquis cet immeuble sur la base d’un prix de 1 700 euros au mètre carré. L’immeuble fera l’objet d’une rénovation en profondeur, permettant ainsi à l’horizon des 15 ans, date prévisionnelle de dissolution de la SCPI, d’être en parfait état d’usage. C’est au moment de la revente du patrimoine que les souscripteurs des parts pourront juger de la création de valeur effective de la SCPI.

Conformément à la note d’information de cette SCPI de déficit foncier, Urban Premium engage des travaux qui représenteront une quote-part cible  de 54% du montant de la souscription à SCPI URBAN PIERRE 2, qui permettront au souscripteur de déduire autant de ces revenus locatifs (reportables sur 10 années). Ces parts de travaux, le souscripteur les imputera sur les revenus de son année de souscription et la suivante à raison de 45 % la première année et de 55 % la suivante. Ce mécanisme de déficit foncier que n’importe quel propriétaire d’un bien immobilier peut mettre en œuvre permettra au terme de ces deux années une économie (fiscalité + CSG CRDS) représentant jusqu’à 32 % du montant souscrit en parts de la SCPI. Elle s’adresse donc à un public ne privilégiant pas les revenus mais la constitution d’un patrimoine allant de pair avec des économies fiscales.

La SCPI Urban Pierre 2 a d’ores et déjà investi grâce aux 30,3 millions collectés l’an dernier dans six autres immeubles (à Toulon, Bordeaux, Lille, Marseille, Saint-Brieuc et Dijon) en misant toujours sur l’immobilier de centre-ville dans des immeubles possédant souvent des commerces en pied d’immeubles pour booster les revenus locatifs. La forte collecte encaissée par la SCPI Urban Pierre 2, qui s’est adjugée plus de la moitié des montants souscrits dans les SCPI de déficit foncier en 2013, alors que ce compartiment connaissait un très fort développement, rend aujourd’hui nécessaire d’augmenter son capital. Ce sera fait lorsque les associés auront validé en assemblée générale le 16 mai prochain la décision de porter le montant du capital social maximum de 33 923 736 Euros à 70 602 710 Euros. Le prix des parts restant inchangé à 500 euros (compte tenu de la prime d’émission de 78 euros), cela permettra à la SCPI de collecter au total près de 85 millions d’euros.

Pierrepapier.fr