Gecina : première étape sur la voie du redressement

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

Après une période de turbulences, le groupe Gecina (55 sociétés foncières, un patrimoine évalué en hausse à 11.667 millions d’euros) se remet en ordre de marche sous la direction de Christophe Clamageran. Le changement s’effectue à tous les niveaux : renouvellement des équipes, révision de la stratégie immobilière et de la politique financière. Toutes ces mesures ont d’abord un coût, qui se traduit par une baisse de 5,9 % du résultat récurrent, à 327,4 millions. Et ce n’est pas fini : la direction de Gecina prévoit encore une baisse d’environ 7 % du résultat récurrent de 2011 du fait notamment de la hausse du coût de la dette.

Dans l’immobilier de bureaux, qui représente 335 millions de loyers (en baisse de 4,7 % par rapport à 2009), soit 54 % d’un total de 616,8 millions,  la  renégociation de près de 20 % des baux a certes entraîné un recul des loyers, mais, en contrepartie, un allongement des baux. Par ailleurs, le groupe a acquis de nouveaux actifs loués ou pré-loués offrant des rendements élevés ; un projet en blanc (sans locataire déjà défini) offre un rendement prévisionnel net de 8 %.

Dans l’immobilier résidentiel, le recul de 6 % des loyers, à 183,3 millions (30 % des loyers du groupe), s’explique surtout par les cessions d’actifs ; par ailleurs des résidences livrés en 2010 sont en cours de commercialisation et ont pesé l’an passé sur le taux de vacance.

L’immobilier de santé  de la filiale Gecimed occupe une part croissante dans les loyers : 8 % en 2010 à 47 millions. Des nouveaux développements sont en cours.

La logistique, avec 32,1 millions de loyers, soit 5 % du total, est le secteur qui a le plus souffert de la conjoncture, avec un recul de 12,1 %. Enfin l’hôtellerie (19,4 millions, 3 % du total) a subi un recul modéré de 3,5 %

Sur le plan financier, l’année a été marquée par une amélioration de la note accordée par les agences, ce qui a permis, après l’émission de 320 millions d’euros d’obligations convertibles  (ORNANE) en avril celle de 500 millions en obligations à 4 ans à 4,5 % en septembre ; une autre émission, à 5ans à 4,25 %, a eu lieu ce mois-ci. Fin 2010, le ratio d’endettement ressortait à 44,3 %, contre 45,7 % fin 2009.

L’actif net réévalué ressort à 99,7 € par action, soit une hausse de 12,9 %.

Il sera proposé à l’assemblée générale le paiement d’un dividende inchangé de 4,4 €, qui représente 82 % du résultat récurrent. Cet effort, qui était attendu, contribue à soutenir le cours : malgré un recul de près de 1 % le 24 février en milieu d’après-midi après la publication de ces résultats, le titre Gecina, à près de 89,60 €, est en hausse de 8,60 % depuis le début de l’année et de plus de 18,2 % en un an.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC