Gecina met la main sur le siège historique de PSA

siegeLa foncière rachète à son actionnaire Ivanhoé Cambridge trois actifs pour 1,24 milliard d’euros. Ces opérations lui permettent de revoir à la hausse son résultat récurrent de 2015.

Cela devient une marque de fabrique de la foncière Gecina. Une nouvelle fois, la société d’investissement immobilier cotée (SIIC) annonce une révision ne hausse de ses résultats à venir. Cette fois-ci Gecina revoit sa prévision de résultat net récurrent part  du groupe 2015, avec une croissance attendue supérieure de 6 % par rapport à 2014, notamment en raison d’une promesse d’achat consentie par son actionnaire Ivanhoé Cambridge. Cette opération d’envergure vise le siège historique du groupe PSA, avenue de la Grande-Armée, entre l’Etoile et La Défense, ainsi que les tours T1 & B à La Défense, occupées par Engie (ex GDF-Suez). Le tout pour 1,24 milliard d’euros, acte en main. Grâce au rendement de 5 % de ces actifs acquis, Gecina peut revoir en hausse sa prévision de résultat net récurrent part du groupe.

L’opération devrait être finalisée entre mi-juillet et mi-août 2015 après la levée des conditions suspensives usuelles. L’opération sera soumise à l’assemblée générale qui se tiendra en avril 2016 dans le cadre de la procédure des conventions réglementées.

Depuis le 1er janvier, Gecina a sécurisé près de 1,6 milliard d’euros d’investissements, en ajoutant à l’opération annoncée ce jour les acquisitions de City 2 à Boulogne, dont la livraison est prévue à la fin du second semestre 2015, et de Sky 56 à Lyon Part-Dieu, livré en 2018.

Bien que le rendement de 5 % de ces acquisitions reflétant l’état du marché soit modeste, ces acquisitions devraient permettre à la foncière d’accélérer ses investissements bridés par la contraction des rendements sur son cœur de cible des bureaux prime.

pierrepapier.fr