Démission de Joaquin Rivero, administrateur et ex-PDG et de Gecina

Joaquin Rivero, administrateur et ex-PDG de Gecina , a démissionné jeudi soir, avec effet immédiat de ses fonctions d’administrateur. Le conseil d’administration examinera les conditions de son remplacement après avis du comité de gouvernance, nominations et rémunérations.

Inattendue, l’annonce du départ de Joaquin Rivero de la tête de Gecina a surpris. Le PDG semble avoir été rattrapé au début de cette année par la découverte par le conseil de Gecina des garanties données au nom de Gecina pour le remboursement de plusieurs crédits conclus par Bami, société foncière espagnole contrôlée par Joaquin Rivero. Ces garanties auraient été accordées alors que Joaquin Rivero n’était plus président du directoire et avait accédé au poste de président non exécutif, ne pouvant donc normalement pas engager la société sans l’aval du conseil, tenu à l’écart de ces opérations, Gecina vient de provisionner 9,4 millions d’euros correspondant à ces garanties données. Gecina reste contrôlée par ses actionnaires espagnols : Metrovacesa (27,5%), Groupe Rivero (16,5%) et Groupe Soler (15,7%). Si Joaquin Rivero est désormais à l’écart du conseil de Gecina, sa fille Helena siège toujours ainsi que Vicente Fons et son épouse Victoria Soler, fille de Bautista Soler. Son siège devrait être repris par quelqu’un du clan.

A propos de Gecina
Gecina a publié un ANR dilué triple net format EPRA (bloc) de 101,7 euros par action au 31 décembre 2011, soit une hausse de 2% par rapport à fin 2010. La valeur du patrimoine (bloc) de la foncière ressort à 11.792 millions d’euros, en hausse de 1% à périmètre courant et de 2,3% à périmètre homogène grâce à la forte augmentation des valeurs du portefeuille résidentiel (+9,4% à périmètre homogène).Les loyers bruts progressent de 2,5% à périmètre courant et de 1,3% à périmètre homogène, bénéficiant de l’indemnité transactionnelle payée par AON dans le cadre d’une rupture de bail. Retraités de cet impact, les loyers bruts progressent de 0,8% à périmètre courant et reculent de 0,6% à périmètre homogène. Le résultat récurrent brut, avant prise en compte de modifications de présentations comptables, s’élève à 311,2 millions d’euros, soit un recul de 4,9%, dans une tendance meilleure que la perspective annoncée de -7%. Le dividende qui sera proposé à l’assemblée générale du 17 avril 2012 s’élève à 4,4 euros par action, en ligne avec l’obligation de distribution au titre du statut SIIC. Gecina estime que son résultat récurrent net devrait baisser en 2012, dans une tendance au moins similaire à celle constatée en 2011 (-5,2% à 308 millions d’euros). Au cours de 77,31 euros, le 29 mars 2012, la capitalisation boursière de Gecina ressort à 4,84 milliards d’euros.

Pierrepapier.fr