Belle performance d’Unibail-Rodamco au premier semestre

scpi-de-robienCoût de la dette et bonne performance commerciale offrent à la foncière une solide croissance organique et un résultat courant en progression à deux chiffres. Mais le cours de Bourse avait anticipé ces bonnes nouvelles…

Pour les Sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC), la taille est un argument de poids ? Le leader européen en a fait la démonstration au premier semestre. «Le résultat net récurrent (RNR) d’Unibail-Rodamco au 1er semestre 2013 est en hausse de +10,0% à 499 millions d’euros et le RNR par action s’élève à 5,21 euros, soit une croissance de +5,5%. Ces résultats reflètent une forte croissance des loyers des centres commerciaux à périmètre constant, un coût moyen de la dette en forte baisse et des frais généraux contenus. Ils viennent ainsi confirmer la capacité du Groupe à croître et surperformer dans un environnement macro-économique difficile. Ils démontrent également « la résilience de son modèle, concentré sur les grands centres commerciaux, lieux de destination shopping et loisirs dans les villes d’Europe les plus prospères » s’est félicité le nouveau président du directoire du leader des foncières européennes, Christophe Cuvillier.

Au cours du printemps, les chiffres d’affaires des locataires des centres commerciaux du groupe ont augmenté aux mois de mai et juin et sont ainsi stables pour le premier semestre (0,0%). A fin mai 2013, les chiffres d’affaires ont surperformé les indices de consommation nationaux de 230 points de base. Cette surperformance s’explique par l’attrait des grands centres commerciaux d’Unibail-Rodamco. Les loyers nets des centres à périmètre constant ont augmenté de +4,7% au 1er semestre 2013, une surperformance de 260 points de base par rapport à l’indexation.

Le groupe a signé 634 baux au cours du semestre et l’augmentation des loyers sur les renouvellements et relocations s’élève à +15,6 % pour les grands centres commerciaux (+13,7% sur la totalité des centres). Le taux de vacance reste faible et frictionnel à 2,4%.

Dans un marché des bureaux en Ile-de-France difficile où les valeurs locatives continuent de décroître et où la demande placée a baissé de -19% au 1er semestre 2013, les loyers nets du pôle bureaux n’ont baissé que de -1,6% à périmètre constant, dont -0,8% en France. La résilience du pôle Congrès- Expositions au 1er semestre 2013 a été soutenue par les grands salons (Salon de l’Agriculture, Foire de Paris, Salon de l’Aéronautique), le secteur des évènements d’entreprises étant impacté par la conjoncture.

Unibail-Rodamco a poursuivi la stratégie de différenciation de ses centres commerciaux à travers de nouvelles initiatives et la poursuite du déploiement de sa stratégie d’innovation, afin d’offrir à ses clients une expérience unique et qui ne se retrouve pas dans les autres formes de commerces et notamment internet.

Dans ce contexte plus difficile, c’est le coût de la dette qui fait la différence. Le coût moyen de la dette a baissé pour Unibail-Rodamco qui a pu lever au cours des 6 premiers mois de l’année 2013 pour 2,3 milliards d’euros de dettes nouvelles à moyen et long terme sur les marchés obligataires et bancaires dans des conditions favorables, et ainsi accru la maturité moyenne de sa dette à 5,4 années. Le coût moyen de la dette au 1er semestre a baissé à 2,9%, contre 3,4% pour l’année 2012. Le ratio d’endettement reste contenu à 38% (contre 37% à fin d’année 2012).

En Bourse, ces résultats en grande partie conforme aux attentes des analystes ont donné lieu à un effritement du titre (185,35 euros et – 0,27 %) car celui-ci bénéficie d’une forte prime de valorisation sur ses concurrents. Les investisseurs reconnaissent à l’action Unibail-Rodamco l’atout de la liquidité boursière et un aspect défensif de par son patrimoine et un endettement mesuré. Sa prime sur sa valeur d’actif net réévalué est la plus forte du secteur (25% !).

à propos d’Unibail-Rodamco
Créé en 1968, Unibail-Rodamco est le premier groupe coté de l’immobilier commercial en Europe, présent dans 12 pays de l’Union Européenne et doté d’un portefeuille d’actifs d’une valeur de 29,3 milliards d’euros au 31 décembre 2012. À la fois gestionnaire, investisseur et promoteur, le groupe souhaite couvrir toute la chaîne de valeur de l’immobilier. Grâce à ses 1 500 employés, Unibail-Rodamco applique ces savoir-faire à des segments de marchés spécifiques comme les grands centres commerciaux des villes majeures d’Europe, ou comme les grands bureaux ou centres de congrès-exposition dans la région parisienne.
Le groupe se distingue par sa volonté d’obtenir les meilleures certifications environnementales, architecturales et urbanistiques. Sa vision durable et à long-terme se concentre sur les développements ou redéveloppements de lieux de vie attractifs et accueillants pour y faire du shopping, y travailler et s’y relaxer. L’engagement d’Unibail-Rodamco en matière de développement durable, économique et social a été reconnu avec son inclusion dans les indices DJSI (World et Europe), FTSE4Good et STOXX Global ESG Leaders. Le groupe est également membre des indices CAC 40 à Paris, AEX 25 à Amsterdam et EuroSTOXX 50.
Le 25 juillet 2013, au cours de 185,35 euros, sa capitalisation boursière atteint 17,6 milliards d’euros.

pierrepapier.fr