Atout Pierre Diversification rouvre son capital

fondsCiloger veut lever 130 millions d’euros dont la moitié par une première augmentation de capital courant toute l’année 2014. Les nouvelles souscriptions permettront de travailler son patrimoine et pérenniser les revenus des parts des associés.

Comme nous l’annoncions (pierrepapier.fr du 6 décembre 2013) la société de gestion Ciloger a mis en œuvre l’augmentation de capital de la SCPI classique diversifiée Atout Pierre Diversification. Cette SCPI qui veut attirer 130 millions d’euros de souscription sur 2 années n’avait pas fait appel au marché depuis plusieurs années. Cette première opération qui court jusqu’au 31 décembre 2014 vise une levée de fonds de 65 millions d’euros, pour 74 285 nouvelles parts émises à 875 euros. A noter que la commission de souscription incorporée à ce prix n’est que de 7,75 % hors taxe.

Atout Pierre Diversification est issue d’une fusion de 5 SCPI et la dernière augmentation de capital sur l’une des SCPI fusionnées remonte à 1994. Il était donc nécessaire d’augmenter le capital de cette SCPI, dont la capitalisation ressort actuellement à 352,6 millions d’euros (avec 16 111 associés). Les nouvelles souscriptions permettront de travailler son patrimoine et pérenniser les revenus des parts des associés : elles ont affiché un rendement de 6,01 % en 2012. En 2013, la rémunération des parts s’est accrue de 0,7 % à 45,60 euros, alors que la valeur des parts a repris son ascension puisque les nouvelles parts de cette SCPI à capital fixe seront proposées à 875 euros quand il ne fallait débourser que 753,34 euros en moyenne en 2002 et 806,34 euros en 2011. L’évolution du prix des parts est déjà largement pris en compte puisque ces dernières qui se traitaient au prix moyen de 753,34 euros en 2012 sont remontées à 869,31 euros pour les 9 premiers mois de 2013. Selon la présidente de Ciloger Isabelle Rossignol, les sommes levées faciliteront les arbitrages et la régénération du patrimoine en hissant les immeubles en portefeuille vers les nouveaux standards du marché. Les difficultés de « verdir » l’ensemble du patrimoine ont été en partie anticipées par des ventes des biens au potentiel plus faible, consenties aux entreprises locataires qui offrent des prix satisfaisant grâce aux taux d’intérêt attrayants qu’elles peuvent actuellement obtenir de leurs banques.

Cette performance du prix des parts de plus de 15 % n’est d’ailleurs pas sans conséquences sur le rendement des parts qui devrait redescendre cette année à 5,36 % malgré la croissance des revenus distribués (45,60 euros par part contre 45,30 euros en 2012). Ce niveau qui demeure supérieur à la moyenne des SCPI de rendement (5,25 % en 2012) semble pérenne au vu d’un taux d’occupation financier en légère amélioration au cours des derniers mois à plus de 90,5 %, remarquable pour une SCPI créée en 1987. De quoi faire de cette SCPI un placement adapté aux épargnants désireux de se constituer des revenus complémentaires à l’heure de la retraite qui pourront notamment acquérir les parts à crédit. A l’occasion de cette augmentation de capital, la SCPI Atout Pierre Diversification devrait être également référencée dans plusieurs contrats d’assurance-vie. Mais Isabelle Rossignol ne souhaite pas que la part des assureurs-vie dépasse la barre des 20 % des souscriptions pour ne pas mettre le marché secondaire des parts en risque.

à propos de Ciloger
Ciloger est une société de gestion de fonds immobilier pour compte de tiers dont l’actionnariat se répartit entre deux réseaux bancaires, les Caisses d’Epargne et la Banque postale, ainsi qu’un assureur la CNP (10 %). Les deux réseaux bancaires captent les trois quarts de sa collecte de SCPI en 2012, cependant qu’un animateur dédié au réseau des CGPI va rejoindre la société au début de 2014 pour relancer ces partenariats peu travaillés en 2013. Ciloger gère 3 milliards d’euros dont 60 % en OPCI et 40 % en SCPI.
Le taux de rendement interne (TRI) de la SCPI Atout Pierre Diversification ressortait au 31 décembre 2012 à 9,66 % sur 5 ans, à 7,16 % sur 7 ans et à 11,27 % sur 10 ans.
Son patrimoine est composé de bureaux pour 56 % de locaux commerciaux pour 18 % et de locaux mixtes pour 26 %. Il se répartit à hauteur de 71 % en région parisienne 17 % en province et à 12 % dans Paris.

Pierrepapier.fr