Allianz Pierre augmente son prix de souscription

La SCPI « paquebot » gérée par Immovalor Gestion a procédé le 1er septembre dernier à la revalorisation de son prix de souscription, rehaussé de 3% à 340 €. Celui-ci reste toujours en deçà de la valeur de reconstitution à fin 2017 (361,46 €), donc attractif pour les nouveaux souscripteurs. Allianz Pierre a signé une importante acquisition (près de 40 M€) à la fin du second trimestre 2017.

Allianz Pierre, l’une des plus importantes capitalisations du marché des SCPI de bureaux (1,13 Md€ à fin juin 2018), et aussi l’une des plus anciennes (elle a été lancée en janvier 1984…), revalorise le prix de ses parts. Depuis le 1er septembre, son prix de souscription s’établit à 340 €, soit 3% de mieux qu’auparavant (330 €).

Décote sur la valeur de reconstitution

A ce niveau, le ticket d’entrée dans la SCPI gérée par Immovalor Gestion affiche une décote, de 6,31% par rapport à la valeur de reconstitution à fin 2017 (361,46 €).Toujours attractive pour les nouveaux souscripteurs, la décote est toutefois en sensible compression, comparée à celle constatée entre l’ancien prix de souscription (330 €) et la valeur de reconstitution à fin 2016 (360,02 €), qui s’affichait à 9,10%… Allianz Pierre, connue pour la régularité de ses performances, a distribué l’an dernier un dividende de 13,92 € (soit un rendement de 4,22%), en légère diminution par rapport à 2016 (14,10 €,soit 4,37% de rendement). A noter que sur les 13,92 € distribués en 2017, plus de 6% étaient issus de plus-values de cessions (0,75 €) ou de report à nouveau (0,12€). La SCPI a néanmoins réussi l’an dernier à accroître le niveau de ses réserves, passées de 2,64 € à 3,16 € par part, soit l’équivalent de 2,7 mois de distribution.

Poursuite de la stratégie d’optimisation

Allianz Pierre, qui a collecté plus de 55 M€ l’an dernier, poursuit sa stratégie d’optimisation de son patrimoine. Outre une attention particulière apportée à la maîtrise de ses charges (coût d’entretien et récupération des coûts de remise en état lors du départ d’un locataire), la SCPI s’emploie en 2018 à faire remonter son taux d’occupation financier tombé à 87,74% en 2017 (contre 88,68% en 2016). Fin juin, celui-ci s’affichait à 88,49%, après être passé à 89,17% fin mars. Côté investissements, Allianz Pierre, qui a investi plus de 60 M€ l’an dernier (pour 2,2 M€ de cessions), poursuit l’arbitrage de son portefeuille en faveur d’actifs « présentant un bon taux de rentabilité ». Sur les 6 premiers mois de l’année, elle a procédé à 3 cessions pour un total de plus de 4 M€, et réalisé une importante acquisition, de près de 40 M€ : un immeuble de bureaux situé à Levallois-Perret, construit en 1992 et entièrement loué à 10 locataires. L’objectif de la SCPI est d’obtenir une progression de son résultat en 2018, et d’afficher un dividende par part « à un niveau aussi proche que possible de celui de 2017 ».

Frédéric Tixier


A propos d’Immovalor Gestion(i)
Créée en 1983, Immovalor Gestion est une société de gestion agréée par l’Autorité des marchés financiers, qui gère des SCPI pour le compte de 23 000 associés. C’est une filiale à 100% du Groupe Allianz. Elle gère actuellement 4,2 milliards d’euros d’actifs (valeur estimée au 31/12/2016) représentant 2156 appartements résidentiels et 275 000 m² d’immobilier d’entreprise au travers de 7 SCPI fiscales, 1 SCPI de bureaux, et 4 OPPCI (organisme professionnel de placement collectif immobilier).
(i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société