Affine : l’amélioration se poursuit

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC

Le chiffre d’affaires consolidé d’Affine a progressé de 17, 3 % au premier trimestre 2011, mais ce chiffre prenant en compte pour un montant significatif la refacturation d’opérations effectuées pour compte de tiers avec la filiale belge Banimmo, le véritable indicateur à retenir est la hausse des loyers : 2,3 % à 17,4 millions d’euros, sachant qu’à périmètre constant la progression s’établit même à 3,6 %.  Au cours de ce trimestre, les baux renouvelés ou nouveaux n’ont pas suffi à compenser les départs, mais la situation inverse est enregistrée depuis le début d’avril.

Par ailleurs la rationalisation du portefeuille se poursuit, avec la cession d’immeubles matures ou de petite taille. Au total, selon la société, l’amélioration de la situation locative et de la valeur des immeubles enregistrée au second semestre 2010 semble se prolonger en 2011.

La filiale Affiparis affiche un recul sur le trimestre de 13,8 % des loyers perçus, à 2,7 millions, du fait surtout de son recentrage sur Paris et des cessions d’immeubles réalisées en province au second semestre 2010 (d’autres vont avoir lieu). Les dirigeants de la société estiment que la « relative bonne santé du marché immobilier parisien » devrait lui permettre de continuer à bénéficier d’une sensible amélioration de ses résultats.

Après avoir atteint un point haut à 23,75 € le 9 mars, le titre Affine est en net repli. Toutefois, à 19,54 € le 18 mai en milieu de journée, il affiche une progression de plus de 14 % depuis le début de l’année. Les actionnaires ont jusqu’au 27 mai pour choisir entre un dividende en numéraire de 2,43 € par action ou un paiement en actions nouvelles sur la base d’un prix de 19 €.

Le titre Affiparis a touché un point haut à 9,77 € le 10 mars, mais il a cédé ensuite peu de terrain : à 9,35 € le 18 mai, il enregistre une hausse de 20,5 % depuis le début de l’année.

Pierrepapier.fr/actualité/SIIC