AEW Europe fusionne trois fonds logistiques au sein de LOGISTIS

L’objectif est un doublement du fonds qui détient actuellement un patrimoine d’un milliard d’euros d’actifs répartis sur 1,6 million de mètres carrés dans des plates-formes de premier plan. La part de l’Hexagone qui représente aujourd’hui les trois quarts du patrimoine sera ramenée à la moitié grâce à des investissements en Allemagne, au Benelux et en Europe du Sud.

Le gestionnaire d’actifs immobilier AEW Europe annonce la fusion de ses trois fonds d’investissement dédiés au secteur logistique. Logistis 1 créé en 1999, Logistis 2 créé en 2003 et Logistis 3 créé en 2007 sont des fonds ouverts aux investisseurs institutionnels et rassemblent un patrimoine de près d’un milliard d’euros. Leur patrimoine est actuellement situé en France pour les trois quarts à travers des plates-formes de premier plan telles que Dourges dans le Nord, Melun Sénart en Ile de France, Clesud en région PACA, Eurocentre en Midi-Pyrénées. Logistis dispose également d’actifs européens comme celui de Castel San Giovani près de Milan.

Après fusion, le Fonds LOGISTIS totalisera 56 bâtiments de classe A représentant un total de plus de 1,6 millions m² en Europe. Ce rapprochement des trois fonds existants répond à la tendance à la concentration du secteur de la logistique sous l’impulsion des grands opérateurs internationaux qui tentent d’accompagner les besoins des logisticiens et des industriels recherchant des partenaires immobiliers en mesure de suivre leurs développements en Europe. A terme, Logistis devrait davantage investir en dehors de l’Hexagone, la part de la France serait ramenée à la moitié des actifs. Logistis est structuré à traves un OPCI portant les actifs situés en France, une société luxembourgeoise portant les actifs étrangers.

Selon Christian Delaire, Chief Executive Officer au sein d’AEW Europe: “La constitution d’un portefeuille de référence est un facteur clé de succès en logistique. Notre objectif est d’être en mesure de proposer aux opérateurs des solutions à l’échelle européenne, de mettre en œuvre des synergies commerciales et opérationnelles. La naissance de ce nouveau fonds LOGISTIS répond à cette attente du marché avec le développement d’une marque et d’une plate-forme dotée d’un fort potentiel de croissance en Europe.”

La fusion s’inscrit dans une dynamique financière alors que Logistis entend recourir à un moindre effet de levier pour financer ses actifs. Son ratio Loan to Value (LTV) devrait ainsi redescendre de 50 à 40 %. Ce mouvement vers un endettement moindre accompagnera un développement soutenu par les souscripteurs institutionnels. Jean Lavieille, Deputy Chief Investment Officer au sein d’AEW Europe ambitionne « un doublement de la taille du fonds sans pour autant se fixer d’objectifs de souscriptions ni arrêter un calendrier pour la réalisation de ces objectifs »: Jean Lavielle indique que «la réalisation de cette fusion est une étape importante pour l’évolution de la plate-forme Logistis, elle lui donne une nouvelle dimension pour poursuivre sa stratégie de croissance en Europe. Le portefeuille, développé au cours des 13 dernières années, constitue un socle solide pour ancrer ce développement futur». A terme, Logistis devrait davantage investir en dehors de l’Hexagone, la part de la France serait ramenée à la moitié des actifs.

Christophe Tricaud

Pierrepapier.fr >> actualité >> logistique