Laurent Saint Aubin, gestionnaire actions spécialiste de l’immobilier européen chez Sofidy, constate que l’année écoulée aura été marquée par une volatilité très marquée du secteur, de 18,2%, contre 23,2% pour l’indice généraliste Stoxx 50[1]. Il anticipe une année 2017 favorable aux gestions actives.

C’est évidemment décevant alors que l’immobilier constitue, depuis le 1er septembre, un secteur à part entière dans les nomenclatures MSCI et Dow Jones, et qu’il a donc été « immunisé » par rapport aux secteurs banques et assurances avec lesquels il était auparavant mêlé.

Par ailleurs, la moindre sensibilité de l’activité des foncières aux évènements macro-économiques instantanés est avérée, et le secteur se caractérise traditionnellement par des distributions de dividendes importantes (4,33% de rendement sous-jacent 2016 au 30/12 sur le portefeuille de Sofidy Sélection 1[2], par exemple).

Anticipations sur l’évolution des taux d’intérêt – L’explication tient évidemment au retournement marqué des anticipations d’évolution des taux d’intérêt nominaux depuis le 1er septembre, qui a conduit le secteur à reperdre au dernier trimestre l’essentiel de la surperformance massive engrangée sur les huit premiers mois de l’année. Après avoir enregistré une progression de 12,6% en YTD[3] au plus haut (le 7 septembre 2016), l’indice de référence FTSE EPRA Eurozone cappé (NR) a finalement fini l’année en progression de 3,8% contre + 3,7% pour l’indice Eurostoxx 50 (NR).

Une année favorable aux gestions actives – L’année qui s’ouvre sera de nouveau un terrain favorable pour les gestions actives dans un contexte de volatilité toujours élevée. Nous estimons pour notre part que le secteur tirera partie :

  • des taux d’intérêts réels qui resteront voisins de zéro ;
  • de son caractère protecteur contre les regains d’inflation grâce à l’indexation ;
  • de mauvaises surprises possibles sur les cycliques déjà surachetées qui ramèneront les investisseurs vers les segments Value.

A propos de Laurent Saint Aubin
Laurent Saint Aubin a débuté sa carrière en 1986 comme analyste financier à la Banque de l’Union Européenne avant de rejoindre la société de Bourse Ferri puis le CCF. Il a été ensuite Directeur Général d’ING France Securities en charge des activités de marché Actions à Paris, puis, à compter de 2006, responsable des activités de vente et de recherche sur l’immobilier coté au sein du groupe Aurel BGC. Membre de la SFAF, il a reçu en 2012 le trophée du meilleur analyste des sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC). Depuis 2014, il gère le FCP Sofidy Sélection 1, où il développe une gestion discrétionnaire visant à « surperformer, via une exposition aux actions du secteur immobilier de l’Union européenne, l’indicateur de référence FTSE EPRA/NAREIT Euro Zone Capped dividendes nets réinvestis ».

[1] Données à fin novembre 2016
[2] Sofidy Sélection 1 a délivré une performance de 6,03% en 2016 (part institutionnelle) pour une volatilité de 14,8%
[3] Depuis le début de l’année

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *