Les associés de la SCPI investie sur le marché immobilier allemand, lancée en juillet 2015 par Advenis Investment Managers, ont entériné l’augmentation du capital statutaire à 200 M€. La société de gestion annonce le versement d’un 4e acompte sur dividende de 1%, qui sera complété par un reliquat dont le versement reste soumis à l’approbation des actionnaires.

L’augmentation du capital statutaire d’Eurovalys est confirmée. Réunis le 26 décembre dernier en AGE, les associés ont approuvé le projet de porter le capital à 200 M€. Une mesure nécessaire compte tenu du succès remporté par cette SCPI ouverte au public depuis juillet 2015, et dont la collecte vient de franchir les 60 M€ – dont plus de 15 M€ au cours des trois derniers mois -.

Nouvel acompte sur dividende – Eurovalys, spécialisée sur le marché allemand, a déjà investi depuis sa création dans 4 actifs situés à Francfort, Cologne, Wolfsburg et Brême, pour un total de près de 55 M€[1]. Elle a procédé en novembre au versement d’un 3e acompte trimestriel sur dividende d’un montant de 10 € – soit un rendement trimestriel de 1% – et s’apprête à verser un 4e acompte de même montant. « Cet acompte s’élèvera à 1% net de fiscalité allemande, soit un cumul de 4% sur l’année 2016. Le versement d’un reliquat sera soumis au vote de l’Assemblée Générale Ordinaire amenée à approuver les comptes de l’exercice 2016 », précise la société de gestion.

 

[1] Dont les 51% détenus sur l’immeuble de Cologne, en partenariat avec Inovalis Real Estate Investment Trust (REIT)

A propos d’Advenis Investment Managers (i)
Advenis Investment Managers (AIM) est la société de gestion du groupe Advenis. Agréée par l’AMF, AIM a développé un pôle de compétences unique en allocation d’actifs, long only et en gestion performance absolue. AIM jouit aussi d’un savoir-faire reconnu dans le domaine de la gestion collective d’actifs immobiliers notamment dans l’immobilier ancien à réhabiliter.
                           (i) Cette information est extraite d’un document officiel de la société

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *